Nice: plusieurs chatons jetés dans les toilettes, l'un d'entre eux sauvé de justesse de la noyade

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 04 octobre 2016 - 10:01
Image
Un chaton sauvé de la noyade
Crédits
©Capture d'écran Facebook
Le petit chaton a été sauvé de justesse d'une mort certaine.
©Capture d'écran Facebook
Les pompiers et des bénévoles ont sauvé in extremis un petit chat de la noyade, coincé dans un système d'évacuation des eaux usés. Il était trop tard pour les autres qui ont subi le même sort. Une plainte va être déposée pour "acte de cruauté envers un animal".

C’est un nouvel acte de torture sur des animaux vulnérables qui s’est déroulé à Nice (Alpes-Maritimes). Un chaton âgé d’à peine un mois a été sauvé in extremis après avoir été jeté… dans les toilettes. La scène se déroule dans un immeuble du centre-ville de la métropole azuréenne. Un voisin entend des miaulements répétés en provenance du système d’évacuation des eaux usées.

Il a alors la bonne idée d’appeler les pompiers et l’une de ses connaissances, investie dans une association de défense des animaux. Il faudra soulver plusieurs plaques d’égouts pour localiser le malheureux chaton, et le sauver in extremis de la noyade ou de l'hypothermie. Mais si l’histoire finit bien pour le petit animal, la situation va se révéler plus horrible que prévue: les sauveteurs découvrent en effet, en arrivant sur les lieux, que ce son en fait plusieurs chatons, peut-être une portée, qui ont été jetés dans les cabinets. "Avec la lumière de mon téléphone, on a pu voir les chatons coincés sous la plaque d’égout avec l’eau qui coulait. On les entendait crier, c’était horrible", a raconté à Var Matin l’une des personnes ayant participé au sauvetage.

Un deuxième chaton a été extrait, mais il était malheureusement trop tard pour le pauvre félin qui est décédé. "On espère juste qu’il n’y en avait pas d’autres mais j’en doute…"  explique le témoin.

L’association Justice pour les animaux (AJPLA), a annoncé son intention de déposer plainte pour "acte de cruauté envers un animal". Dans l’attente, la petite miraculée remonte doucement la pente: "Elle est toujours très fatiguée mais elle a pu enfin se réchauffer. On va lui chercher une famille accueillante qui prendra soin d'elle".

 

À LIRE AUSSI

Image
Des dauphins à Marineland.
Un delphinarium ravive le débat sur la cruauté envers les animaux en Asie Centrale
Interdit dans de nombreux pays, les delphinariums ambulants sont toutefois autorisés et restent populaires dans l'ex-URSS. De plus en plus de voix s'élèvent toutefois ...
21 janvier 2016 - 11:51
Société