Nice: son fils redouble sa troisième, elle tente de s'immoler par le feu au rectorat

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Nice: son fils redouble sa troisième, elle tente de s'immoler par le feu au rectorat

Publié le 28/06/2017 à 11:56 - Mise à jour à 12:06
©Gile Michel/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une mère de famille a menacé de s'immoler par le feu ce mardi au rectorat de Nice. Elle a agi après que le passage de son fils en seconde a été refusé. Un membre du personnel a réussi à l'empêcher de commettre l'irréparable.

Fort heureusement l'incident n'a fait aucune victime, mais le geste désespéré de cette mère de famille a créé un choc au sein du rectorat de Nice (Alpes-Maritimes). La femme a en effet tenté de s'y immoler par le feu mardi 27.

Elle est arrivée en fin de matinée sur place, avenue Cap-de-Croix dans le Nord de la ville, munie d'un bidon d'essence révèle Nice-Matin. Une fois dans le hall du rectorat, elle s'est "copieusement" aspergée de carburant avant de sortir un briquet. Une situation dont on imagine l'impact sur le personnel présent.

C'est toutefois l'un d'entre eux qui est parvenu à désamorcer la situation et à éviter le pire. Il a réussi par la discussion à convaincre cette femme de se calmer et à lui prendre son briquet. L'incident s'est donc terminé sans victime. Les pompiers sont ensuite intervenus pour prendre la mère en charge. Une cellule psychologique a également été mise en place à destination du personnel du rectorat, choqué.

Les motivations de la mère sont surprenantes. Celle-ci a en effet décidé d'agir ainsi après que son fils, qui vient de finir son année de troisième, s'est vu refuser un passage en seconde en lycée général par le conseil de classe de son établissement scolaire. On ignorait cependant mardi si le jeune homme s'était vu proposer un redoublement "sec" ou une orientation vers une autre filière.

Une décision dont sa mère avait déjà demandé la révision devant une commission d'appel, mais celle-ci avait également refusé son passage dans la classe supérieur en raison du trop faible niveau d'études de l'adolescent.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Les pompiers sont intervenus après que la femme a pu être raisonnée.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-