Nice: une figure du milieu abattue en pleine rue par deux individus à scooter

Nice: une figure du milieu abattue en pleine rue par deux individus à scooter

Publié le :

Lundi 13 Février 2017 - 15:05

Mise à jour :

Lundi 13 Février 2017 - 15:10
©Mic/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme âgé de 35 ans a été tué par balles ce lundi à Nice, près de son domicile situé avenue de Pessicart. L'homme était défavorablement connu des services de police.

Les enquêteurs s'orientent vers la piste du règlement de compte. Selon le journal Nice-Matin, un homme de 35 ans a été abattu ce lundi 13 au matin à Nice par deux hommes. Deux individus qui circulaient en scooter, avenue de Pessicart, dans un quartier résidentiel.

Selon des témoignages relayés par une source proche de l’enquête, les deux suspects se seraient portés au niveau de la victime avant d’ouvrir le feu. Leur cible serait décédée malgré l'arrivé rapide des pompiers et des secours. Il était défavorablement connu des services de police, il s'agirait d'une figure du banditisme locale. Les deux tireurs ont rapidement pris la fuite après leur forfait.

L'avenue de Pessicart a été bloquée à la circulation entre les numéros 173 et 189 afin de permettre à la police scientifique de réaliser leurs premières constatations. Un représentant du parquet s'est également rendu sur place. Une enquête a été ouverte par l’antenne de la police judiciaire de Nice

Le 2 février dernier un homme a été retrouvé gravement brûlé à son domicile, dans le quartier de Beausoleil à Nice dans des circonstances encore floues. Avant de tomber dans le coma, le blessé a prononcé le nom d'une personne. Depuis, la piste de cet homme, probablement à l'origine des blessures, est activement étudiée par les enquêteurs. Toutefois, le procureur de la république de Nice, Jean Michel Prêtre, est resté prudent: "ce qui s'est déroulé n'a peut être pas de rapport avec la personne désignée et recherchée", prévient-il. L'enquête se poursuit.

Les deux tireurs ont rapidement pris la fuite après leur forfait.


Commentaires

-