Nièvre: parents et amis accusés de violer leurs enfants, une affaire "hors normes"

Nièvre: parents et amis accusés de violer leurs enfants, une affaire "hors normes"

Publié le :

Mardi 13 Novembre 2018 - 13:52

Mise à jour :

Jeudi 15 Novembre 2018 - 08:36
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Pas moins de huit personnes ont été mises en examen vendredi pour des faits de pédophilie répétés sur quatre garçons âgés de quatre à neuf ans. Les faits se seraient produits dans la Nièvre, cinq hommes ont d'ores et déjà été placés en détention provisoire.

Huit suspects ont été mis en examen vendredi 9 dans la Nièvre, a annoncé ce mardi 13 le parquet de Nevers. Ils sont soupçonnés d'avoir commis des viols et des agressions sexuelles à quatre garçons âgés de quatre à neuf ans.

Les pédophiles présumés feraient tous partie de la famille ou des proches des petites victimes. Les parents des quatre enfants font aussi partie des suspects. Le Journal du Centre a ainsi indiqué que les violences sexuelles subies par les enfants auraient duré entre 2009 et 2017.

Ils ont ensuite été placés après des signalements des services éducatifs, c'est d'ailleurs ainsi que les faits ont été découverts. Au début, les parents étaient soupçonnés de maltraitance mais petit à petit les langues des enfants se sont déliées et d'autres faits atroces ont ainsi été découverts.

A voir aussi: Une fillette handicapée violée à mort par deux hommes

Pour le vice-procureur de la République de Nevers, Paul-Edouard Lallois, l'affaire aux "circonstances intrafamiliales mais pas seulement" est "hors-normes" et cinq hommes ont d'ores et déjà été placés en détention provisoire. Trois femmes ont elles été placées sous contrôle judiciaire.

"On trouve dans cette affaire la combinaison d’abus sexuels sur des mineurs et des faits de violences aggravées", a indiqué Paul-Edouard Lallois en ajoutant que les jeunes victimes étaient issues de deux fratries différentes.

Les deux familles semblaient se connaître et résidaient dans les secteurs de Châtillon-en-Bazois et de Saint-Saulge, à une quarantaine de kilomètres de Nevers. Les parents et proches des enfants sont donc poursuivis pour des viols, des agressions sexuelles par ascendance mais aussi pour violences aggravées et corruption de mineurs.

A lire aussi:

Le string d'une victime de viol utilisé comme preuve du consentement

Un jeune homme tue sa mère et viole son cadavre sur "les conseils" d'un sorcier

Le DJ pédophile viole un garçon de 3 ans dans les toilettes d'un club

Les parents des enfants et leurs amis sont soupçonnés de les avoir violés.


Commentaires

-