Nîmes: 6 mois de prison pour l'agression d'un couple d'homosexuels et la mort d'une des victimes

Nîmes: 6 mois de prison pour l'agression d'un couple d'homosexuels et la mort d'une des victimes

Publié le :

Jeudi 03 Mai 2018 - 15:01

Mise à jour :

Jeudi 03 Mai 2018 - 15:06
Deux jeunes hommes ont été condamnés à six mois de prison ferme et cinq mois de prison avec sursis mercredi à Nîmes pour avoir agressé un couple d'homosexuels. L'une des deux victimes était morte d'une crise cardiaque un mois après l'agression.
© DAMIEN MEYER / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Deux jeunes hommes étaient jugés mercredi 2 au tribunal correctionnel de Nîmes, dans le Gard, pour violences volontaires en raison de l'orientation sexuelle des victimes. Ils ont été condamnés à six mois de prison ferme et cinq mois de prison avec sursis.

Les faits s'étaient déroulés à Pont-Saint-Esprit en juin 2017. Marc Gibelin s'était alors fait violement agressé par ces jeunes alors qu'il était dans la rue avec son compagnon.

D'après lui, ils avaient alors reçu des coups à cause de leur homosexualité. Mais l'affaire ne s'était pas arrêtée là puisqu'un mois après cette violente agression, son compagnon Michel, âgé de 50 ans, était décédé d'une crise cardiaque.

A voir aussi: "Vous les pédés, vous n'avez pas le droit de vivre" - 4 mois de prison avec sursis pour insultes homophobes

"Il n’arrêtait pas de nous appeler il était traumatisé d’avoir vu son compagnon de 60 ans se faire tabasser", a expliqué le collectif Idaho, qui aide les victimes d'actes homophobes et qui s'est constitué partie civile dans l'affaire en soutien à Marc Gibelin.

"Michel avant son agression était quelqu’un en pleine forme. Il s’investissait dans le domaine social et dans la cité. Après l’agression, il ne pouvait plus dormir, il avait peur du moindre bruit… Nous avons été obligés de déménager", a expliqué son compagnon peu avant le procès à France 3 Occitanie.

Les deux suspects, qui ont pu être identifiés grâce à des caméras de vidéosurveillance, ont toujours nié le caractère homophobe de cette agression. Ils ont finalement été condamnés à de la prison ferme et de la prison avec sursis.

Les deux agresseurs du couple homosexuel ont été condamnés à de la prison ferme et de la prison avec sursis.


Commentaires

-