Nîmes: un surveillant de prison égorgé avec une lame de rasoir

Sain et sauf

Nîmes: un surveillant de prison égorgé avec une lame de rasoir

Publié le :

Lundi 06 Août 2018 - 13:33

Mise à jour :

Lundi 06 Août 2018 - 13:37
Un détenu de la maison d'arrêt de Nîmes, dans le Gard, a attaqué par surprise l'un de ses surveillants et l'a égorgé à l'aide de sa lame de rasoir dimanche. La victime est saine et sauve bien qu'une veine ait été touchée.
© GERARD JULIEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

L'attaque surprise aurait pu tourner au drame. Un surveillant de la maison d'arrêt de Nîmes, dans le Gard, a été blessé par un détenu dimanche 5 alors qu'il ouvrait la porte de sa cellule.

Selon les informations de France 3 Occitanie, le prisonnier avait confectionné un objet tranchant à partir d'une lame de rasoir. Il a ainsi égorgé l'homme qui ouvrait la porte de sa cellule vers midi.

Mais le drame a pu être évité. Bien que le détenu ait fait une entaille de huit centimètres dans le cou du surveillant, le pronostic vital de celui-ci n'a pas été engagé.

A voir aussi: Une infirmière retenue en otage par un détenu à la prison de Salon-de-Provence

Une seule veine a été touchée et l'état de l'homme a tout de même nécessité une intervention et 11 points de suture.

Il semblerait que le détenu n'en soit pas à sa première agression. La chaine de télévision locale a relevé que l'homme était un récidiviste et avait déjà porté des coups de poings à un autre surveillant.

Le détenu connu pour ses troubles psychiatriques a été placé en garde à vue puis hospitalisé d'urgence à l'issue de celle-ci. Cela relance le débat sur les mauvaises conditions de détention dans les prisons françaises mais aussi sur le travail particulièrement sensible des surveillants.

Dans la maison d'arrêt de Nîmes il y a par exemple 200 places pour… 400 détenus alors que l'établissement manque cruellement de personnel: "avec parfois moins d'un surveillant par étage".

Selon les chiffres de l'administration pénitentiaire dévoilés jeudi 26 juillet dernier, le nombre de détenus en France s'élève à 70.710 personnes, un record.

A lire aussi:

Indre - un détenu possédait la clé de la prison dans sa cellule

Nouveau record dans les prisons françaises avec 70.710 personnes incarcérées

Dans les prisons d'Ukraine, des conditions désastreuses et peu de progrès

Un détenu a égorgé un surveillant dans la maison d'arrêt de Nîmes.

Commentaires

-