Niort: après sa séquestration, la salariée handicapée de Conforama soulève un élan de solidarité sur Twitter

Niort: après sa séquestration, la salariée handicapée de Conforama soulève un élan de solidarité sur Twitter

Publié le :

Mardi 14 Mars 2017 - 17:21

Mise à jour :

Mardi 14 Mars 2017 - 17:26
Après la CGT, ce sont les réseaux sociaux qui ont apporté lundi et mardi leur soutien à Nadine, cette salariée du Conforama de Niort séquestrée par un supérieur hiérarchique fin février.
©Capture d'écran Google Street View
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Soumise à des conditions de travail difficiles au regard de son handicap, Nadine, une salariée du Conforama de Niort, a en plus eu le malheur d'être séquestrée "dans un local exigu" par un supérieur hiérarchique le 27 février dernier. Il voulait lui soutirer son carnet personnel, où elle consignait tout ce qu'elle subissait au quotidien, dans l'optique de fournir des preuves à l'inspection du travail (qui était déjà intervenue à deux reprises pour mettre en place un aménagement de poste). Il l'avait finalement relâchée au bout d'une vingtaine de minutes mais, paniquée, elle avait fait une crise d'épilepsie et avait dû être hospitalisée. Elle avait ensuite décidé de porter plainte.

Son histoire a beaucoup ému ses camarades de travail, témoins de son calvaire au quotidien, et est arrivée jusqu'aux oreilles de la CGT, qui a décidé de lui apporter son soutien en organisant une manifestation devant le Conforama de Niort le mercredi 15 à 9h. Des salariés de l'enseigne d'ameublement de Bordeaux et Paris ont même décidé de rejoindre le mouvement.

Cette affaire a provoqué une indignation générale sur les réseaux sociaux depuis que tous les médias s'en sont emparés lundi 13. Sur Twitter, certains internautes ont carrément crié au boycott de Conforama. D'autres ont assuré que cette sombre affaire allait entacher la réputation de toute l'enseigne, pour l'erreur du responsable d'un seul magasin. Un hashtag a même été créé pour étendre le mouvement de soutien au plus grand nombre: #TousavecNadine.

 

 

 

 

 

Conforama s'était refusé à tout commentaire lundi après que le calvaire de Nadine ait été révélé au grand jour.


Commentaires

-