Niort: le voisin tire au fusil sur Jagger, le berger allemand, et le laisse agoniser

Niort: le voisin tire au fusil sur Jagger, le berger allemand, et le laisse agoniser

Publié le :

Mardi 09 Avril 2019 - 07:21

Mise à jour :

Mardi 09 Avril 2019 - 07:34
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme est jugé ce mardi 9 à Niort pour avoir tuer le chien de ses voisins en février dernier. Il avait laissé l'animal agoniser avant de la jeter dans une rivière. 

Le prévenu est poursuivi pour des faits "sévices graves ou acte de cruauté envers un animal domestique, apprivoisé ou captif" pour lesquels le code pénal prévoit qui prévoit des peines allant jusqu’à deux ans de prison et 30.000 euros d’amende. Un homme est jugé ce mardi devant le tribunal correctionnel de Niort pour avoir tué de deux coups de fusil le berger allemand de ses voisins de la commune d'Augé et d'avoir laissé l'animal agoniser avec de jeter son cadavre dans une rivière.

Comme le rappelle La Nouvelle République, les faits remontent au mois de février 2019. Le couple propriétaire de Jagger, le berger allemand, est en visite chez des proches dans le nord de la France. Seul le fils aîné était sur la commune le soir des faits et rentrait au domicile avec quelques amis. "En rentrant, il s’est aperçu que le portail était mal fermé et que nos animaux s’étaient sauvés: ils les ont appelés et ont entendu un premier coup de feu, un deuxième puis un troisième. L’amie de mon fils a ensuite entendu couiner un chien", a raconté la maîtresse de Jagger au quotidien. Et d'ajouter: "Selon eux, les coups ne venaient pas de loin, alors ils ont pris leurs voitures pour les chercher", en vain.

Lire aussi – Une notaire condamnée pour des actes de cruauté envers ses 42 animaux

Le couple rentre alors rapidement à Augé et demande des comptes au voisin qui nie avoir vu le chien. Une plainte est déposée le lendemain contre lui. Placé en garde à vue, il reconnait les faits dans la foulée.

"Il a tiré deux balles de sanglier, une dans la patte et une autre dans le flanc, la troisième balle était destinée à Naya, mais elle a réussi à s’échapper avant qu’elle ne l’atteigne. Ensuite, il a emmené les gendarmes à Clavé, au barrage de la Touche-Poupard, où il avait jeté notre Jagger, lequel a ensuite été autopsié par notre vétérinaire", précise la partie civile.

Une marche blanche à la mémoire de Jager est prévue par les parties civiles et des associations de défense des animaux avant le procès qui devrait débuter vers  10h. L'avocat de la défense compte plaider la relaxe.

Voir:

Fudji, chien martyr symbole de la lutte contre les actes de cruauté envers les animaux

Cruauté envers les animaux à Marseille: des chiens et chats affamés, congelés, démembrés et brûlés

Cruauté envers les animaux: un chien congelé vivant par son maître

Un homme est jugé ce mardi 9 à Niort pour avoir tuer le chien de ses voisins en février dernier.


Commentaires

-