Nord: 4 chèvres d'une ferme pédagogique mortes d'avoir été trop nourries par les visiteurs, malgré les interdictions

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 19 août 2017 - 17:17
Image
Des chèvres dans un parc.
Crédits
©Sam Uétuconay/Flickr
Quatre animaux sont morts pour avoir été trop nourris (illustration).
©Sam Uétuconay/Flickr
Danc une ferme pédagogique d'un parc de Wattrelos, dans le Nord, quatre chèvres sont mortes pour avoir été nourries excessivement. Les responsables des animaux expriment leur colère sur Facebook face à l'inconscience des visiteurs.

La plupart des zoos et des parcs abritant des animaux mettent en garde les visiteurs sur l'importance de ne pas nourrir les animaux. Et le plus souvent à raison comme vient de le rappeler ce triste fait divers rapporté par Nord Eclair et la Voix du Nord. Les représentants du Parc du Lion à Wattrelos dans le département du Nord ont fait montre de leur colère sur leur page Facebook le dimanche 13. En cause: quatre chèvres de cette "ferme pédagogique" sont mortes au cours de l'été pour avoir été trop nourries par les visiteurs et leurs enfants, malgré l'omniprésence de panneaux expliquant qu'il ne faut pas le faire.

Parmi les quatre mammifères décédés, trois étaient âgés de moins de cinq mois, et la dernière était âgée d'une dizaine d'années et était bien connue des visiteurs. Les animaux sont morts à cause d'un gonflement excessif de leur foie et pour cause: les chèvres sont des herbivores et ne peuvent digérer convenablement que des végétaux. Or, les visiteurs leur donnent à manger des céréales au chocolat et diverses friandises que ne peuvent pas assimiler facilement ces animaux à un point tel que l'excès en devient mortel. "Nous avons tenté de sauver les chèvres en faisant venir le vétérinaire, en installant des lampes chauffantes pour faire tomber la fièvre, mais cela n’a pas été suffisant…" explique à Nord Eclair une adhérente de l'association qui s'occupe du parc.

Sur la page Facebook, le responsable des animaux a expliqué, assumant être très en colère, que "oui, c'est vrai, un bout de pain ne va pas tuer un animal, mais il faut savoir que vous êtes des centaines à venir chaque jour, ce qui fait des centaines de bout de pains..."

Les responsables du parc sont d'autant plus en colère que l'année précédente, le même phénomène s'était déjà produit avec la perte de plusieurs animaux. Et malgré ces drames et la multiplication des avertissements, rien n'a changé en un an. 

À LIRE AUSSI

Image
Photo du Domaine de Thoiry datée du 22 mars 2016 du rhinocéros Vince tué pour sa corne le 7 mars 201
Si les zoos ne se protègent pas mieux, le braconnage continuera
Les zoos européens, déjà victimes de nombreux vols d'animaux vivants, doivent renforcer les moyens de protection de leurs pensionnaires, de plus en plus convoités par ...
08 mars 2017 - 16:05
Image
Deux jeunes filles sur une plage
Travail, loisirs, zoos: les Français s'adaptent à la canicule
Le secteur du bâtiment avance son réveil, les sportifs lèvent le pied, les zoos donnent des sorbets aux ours, aux primates et aux lions: jeudi, la France s'adaptait à ...
25 août 2016 - 16:16
Lifestyle