Nord: cinq membres d'une même famille retrouvés morts

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 22 octobre 2015 - 09:35
Image
Les pompiers.
Crédits
©Gile Michel/Sipa
Les secours n'ont pu que constater les décès. La mort des cinq personnes pourrait remonter au 16 octobre.
©Gile Michel/Sipa
Les cinq membres d'une même famille ont été retrouvés morts à leur domicile mercredi 21 à Haubourdin (Nord). Tout semble indiquer que le père aurait tué sa femme et ses trois enfants avant de mettre fin à ses jours. Une lettre évoquant de grosses difficultés financières a été retrouvée.

Le drame a secoué un quartier réputé tranquille d'Haubourdin, dans la banlieue de Lille (Nord), mercredi 21 au soir. Une famille de cinq personnes, un couple de quadragénaires et leurs trois enfants, a été retrouvée morte à son domicile. Les premiers éléments laissent penser que le père aurait assassiner sa femme et ses enfants avant de se suicider.

L'alerte a été donnée par la tante et la nourrice des enfants. Sans nouvelle de la famille depuis plusieurs jours, elles avaient tambouriné à la porte mercredi après-midi, puis, en l'absence de réponse, prévenu les secours.

Sur place les pompiers et policiers n'ont pu que constater le drame. La mère et les trois enfants, une fillette de 10 ans et ses deux petits frères de 4 ans et six mois, ont été retrouvés sur des lits, les corps étaient recouverts de couvertures. Le père a été découvert pendu dans le garage. La famille était installée dans le quartier depuis peu et est présentée par le voisinage comme discrète et sans histoire.

Une lettre laissée par le père et datée du 16 octobre a été retrouvée. Selon le procureur de la République Frédéric Fèvre, il pourrait s'agir de la date du décès. L'homme y explique avoir rencontré d'importantes difficultés financières et de surendettement. Les portes de la maison étaient fermées de l'intérieur et aucune trace d'effraction n'a été constatée. Une enquête a été ouverte et confiée à la sûreté urbaine de Lille, mais tous les éléments semblent pointer dans la même direction.

Le premier adjoint du maire de la commune, Jean-Luc Lesaffre, l'un des premiers sur place, a déclaré à RTL: "ce type de drame, je n'ai pas ça en mémoire de manière aussi lourde, de cette ampleur et de ce style là, non".

 

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don