Nordahl Lelandais: serial killer ou pervers sexuel? Les révélations de l'expertise psychiatrique

Nordahl Lelandais: serial killer ou pervers sexuel? Les révélations de l'expertise psychiatrique

Publié le :

Mardi 12 Février 2019 - 16:52

Mise à jour :

Mardi 12 Février 2019 - 20:54
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le magazine L'Express dévoile des éléments de l'expertise psychiatrique de Nordahl Lelandais qui a reconnu avoir tué Arthur Noyer et la petite Maëlys. L'homme y apparaît comme ayant perdu pied en 2017 après un événement traumatisant. Ses penchants criminels et pédophiles se seraient alors libérés.

C'est un voile –léger– qui s'est peut-être levé sur le mystère Nordahl Lelandais. Le magazine L'Express dévoile en effet le contenu d'une expertise psychiatrique menée sur celui qui a reconnu avoir tué le caporal Arthur Noyer et la petite Maëlys en 2017. L'expertise en question a été versée au dossier en décembre 2018 alors que l'instruction dans ces deux dossiers est toujours en cours.

Certes, Nordahl Lelandais était déjà connu de la justice et semblait mener une vie trouble. Ancien militaire ayant quitté l'armée après d'apparents problèmes disciplinaires, condamné en 2008 pour avoir incendié avec des complices un restaurant de Paladru en Isère, et vivant depuis une vie chaotique entre échecs professionnels, petits trafics, et témoignages de violences sur ses compagnes, l'homme a déjà un passif. Mais c'est en 2017 que tout va basculer avec deux meurtres reconnus. Et l'expertise psychiatrique a peut-être permis de comprendre ce qu'il a pu se passer.

En février 2017, deux mois avant la mort d'Arthur Noyer, Nordahl Lelandais va connaître un drame personnel: l'avortement de son ex-compagne qui portait son enfant. "C'est très dur à vivre sans (...) Je pourrais avoir un bébé et j'ai ôté la vie d'un enfant" explique-t-il, faisant référence à la mort de la petite Maëlys. Après cet épisode, dont les détails ne sont pas connus avec exactitude, Nordahl Lelandais plonge un peu plus encore: "J'étais no limit! Un litre de rhum et un gramme de cocaïne par jour!" avec les premiers signes, selon son témoignage, d'un trouble de la personnalité naissant. C'est à cette époque également que le trentenaire habitant chez ses parents à Domessin (Savoie) sera condamné à quatre mois de prison pour l'utilisation frauduleuse d'un insigne de police lors d'un litige routier, et qu'il se retrouvera en arrêt maladie après un problème de dos. Quelques semaines plus tard, il tue Arthur Noyer.

Lire aussi - Affaire Maëlys: l'introuvable troisième téléphone de Nordahl Lelandais

L'expertise psychiatrique compare d'ailleurs le comportement de l'ancien militaire à celui d'un chien, dont l'intéressé était d'ailleurs un amateur éclairé (il a été maître-chien puis s'est brièvement installé à son compte): "Cet homme a pu s'identifier, au cours d'expériences de dissociations pathologiques, à ses chiens, incorporant leur animalité, leurs instincts, perdant ainsi une part de son humanité".

L'expertise, enfin, donne une dernière piste intéressante sur le parcours de Nordahl Lelandais: l'idée que c'est plutôt vers les actes sexuels que les meurtres que les principales zones d'ombre reste encore à découvrir. Nordahl Lelandais nie tout autre meurtre et l'enquête colossale visant à lier le suspect à des meurtres non résolus n'a pour l'instant rien donné. Mais Nordahl Lelandais qui est poursuivi dans deux autres dossiers pour des attouchements sexuels sur deux petites cousines garde encore une part d'ombre sur cet élément de sa personnalité. Il a lui-même admis que ses penchants pédophiles sont assez anciens: "Ça m'est déjà arrivé quand j'étais plus jeune" admet-il, tout en assurant que les seuls passages à l'acte datent de 2017.

Voir aussi:

Maëlys: Nordahl Lelandais reconnaît ses penchants pédophiles

Le témoignage glaçant des parents de Maëlys sur le "menteur" Nordahl Lelandais

Nordahl Lelandais est-il un tueur en série ou un pédophile?

Commentaires

-