Normandie: un gang de cambrioleurs géorgiens arrêté

Normandie: un gang de cambrioleurs géorgiens arrêté

Publié le :

Mercredi 18 Avril 2018 - 10:19

Mise à jour :

Mercredi 18 Avril 2018 - 10:27
©Pascal Pavani/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La gendarmerie française a réalisé un coup de filet mardi en Normandie: un gang de cambrioleurs géorgiens a été arrêté, la majorité d'entre eux vivaient à proximité de Caen. Ils sont soupçonnés d'avoir commis des vols à l'étalage par effraction en 2016 dans la région.

Près de 300 gendarmes ont été mobilisés dans cette affaire: mardi 17, une dizaine d'individus d'origine géorgienne (et un Arménien) ont été arrêtés en Normandie.

Ils sont soupçonnés de faire partie d'un gang de cambrioleurs ayant sévi dès 2016 dans la région. Ils sont suspectés d'avoir perpétré des vols à l'étalage par effraction, environ un millier de méfaits en tout.

A voir aussi: A Londres, d'anciens prisonniers luttent contre les gangs

D'après le parquet de Rennes, cité par France 3 Normandie, la grande majorité des individus arrêtés vivaient dans les environs de Caen. Ils appartiennent à une organisation géorgienne appelée Vory V zakone.

Ce gang très organisé est bien connu de l'Office central contre la délinquance itinérante (OCLDI) et est suspecté d'avoir en plus commis des cambriolages dans des villas ou encore des vols de voitures. En outre ils ne sévissent pas qu'en Normandie mais dans toute la France, en Midi-Pyrénées et dans le Limousin notamment.

L'enquête avait été ouverte à la suite d'une recrudescence suspecte de vols dans la région en 2016. L'affaire avait alors été confiée à la section de recherches de Caen et à l'OCLDI.

C'est ainsi que les enquêteurs ont découvert ce groupe de mafieux. Leurs leaders ont d'ailleurs aussi été arrêtés lundi 16: ces quatre autres hommes ont été interpellés en France mais aussi en Grèce.

Des enquêteurs géorgiens ont aussi participé aux recherches et à ces arrestations grâce à une collaboration avec les autorités françaises ainsi qu'Europol et Eurojust.

Près de 300 gendarmes ont été mobilisés lors de cette enquête pour arrêter ce gang géorgien.


Commentaires

-