Nouvelle attaque de requin en Australie, un surfeur gravement blessé

Nouvelle attaque de requin en Australie, un surfeur gravement blessé

Publié le :

Dimanche 09 Décembre 2018 - 17:13

Mise à jour :

Dimanche 09 Décembre 2018 - 17:52
© FREDERIC J. BROWN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un surfeur d'une trentaine d'années a été mordu par un requin ce dimanche en Australie. Il a pu regagner la côte et être hospitalisé dans un état sérieux. Il s'agit de la huitième attaque en trois mois sur ces côtes.

L'Australie a de nouveau connu une attaque de requin ce dimanche. Un surfeur a été gravement blessé à la jambe. Si ses jours ne seraient pas en danger, l'incident alimente le débat sur la cohabitation entre plaisanciers et squales, après une série d'attaques.

L'homme de 36 ans était parti surfer de bon matin au large de Nambucca Heads, ville de Nouvelle-Galles du Sud située entre Sydney et Brisbane. C'est alors qu'un requin l'a mordu à la jambe. Si la victime n'a pas vu son membre emporté, elle a subi cinq profondes lacérations à la jambe et une importante hémorragie. Malgré cela, le surfeur a réussi à nager jusqu'à une digue toute proche. Là, il a été repéré par un passant qui a pu prévenir les secours. Il a été transporté à l'hôpital dans un état "sérieux mais stable"

Voir: Egypte: un touriste tchèque tué par un requin en mer Rouge

On ignore à quelle espèce appartient le requin en question. Dans ces eaux, il est possible de rencontrer les trois requins les plus souvent impliqués dans ce type d'attaques: le requin bouledogue, le requin tigre et le grand requin blanc. 

Il s'agit de la huitième attaque en trois mois dans le pays. Une seule a été mortelle pour l'instant, les requins mordant les hommes souvent par confusion avec une proie. Mais le chiffre reste préoccupant. Sur toute l'année 2016, une quinzaine d'attaques dont deux mortelles avaient été recensées. Une situation qui illustre le paradoxe entre des loisirs de plus en plus pratiqués en mer et des requins qui se rapprocheraient des côtes faute de nourriture.

Si les attaques de requins connaissent un important retentissement en raison de leur image, ce animaux sont loin d'être les premiers prédateurs de l'homme avec moins d'une dizaine de morts par an. C'est bien loin des 500.000 victimes annuelles de maladies transmises par les moustiques, ou des 50.000 victimes de serpents et des centaines causées par les éléphants ou les tigres.

Lire aussi:

Brésil: il meurt le pénis et le fémur arrachés par un requin

Attaqué par un ours et un serpent, il survit à une morsure de requin 

Un surfeur a été gravement blessé à la jambe par un requin en Australie (illustration).


Commentaires

-