Nouvelle plainte pour harcèlement sexuel déposé contre Jean-Marc Morandini

Bis repetita

Nouvelle plainte pour harcèlement sexuel déposé contre Jean-Marc Morandini

Publié le :

Dimanche 19 Mars 2017 - 12:08

Mise à jour :

Dimanche 19 Mars 2017 - 12:13
Jean-Marc Morandini est à nouveau visé par une plainte pour harcèlement sexuel. Elle aurait été déposée à son encontre jeudi par deux acteurs. Elle devrait être étudiée prochainement selon"Le Parisien".
©Dominique Faget/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Jean-Marc Morandini serait à nouveau visé par une plainte pour harcèlement sexuel. Selon le journal Le Parisien, l'animateur qui espérait bien faire son  retour sur CNews (ex-I>Télé) serait mis en cause par deux acteurs qui l'accusent de harcèlement sexuel et de travail dissimulé. La plainte, déposée auprès du doyen des juges de l’instruction de Paris, devra être étudié prochainement.

L'animateur devait faire son retour à l'antenne suite à la présidentielle à la faveur d'une nouvelle grille de programmes de la chaîne d'information en continue détenu par Vincent Bolloré.

Jean-Marc Morandini est toujours mis en examen pour corruption de mineur aggravée, mais l’enquête sur le harcèlement sexuel avait été classée sans suite. Cet été, des comédiens avaient dénoncé dans Les Inrockuptibles les conditions de castings et de tournage d'une websérie produite par Jean-Marc Morandini comportant des scènes osées. Cinq jeunes comédiens, dont deux avaient témoigné dans le magazine, avaient porté plainte contre l'animateur, qui reste mis en examen dans une autre affaire, pour "corruption de mineurs aggravée".

Cette affaire avait provoqué sa suspension de l'antenne sur Europe 1. La chaîne NRJ12 avait également supprimé ses apparitions en plateau durant l'émission Crimes, dont Jean-Marc Morandini est le producteur.

Son arrivée annoncée sur i>Télé a déclenché à la mi-octobre une crise ouverte avec la rédaction. Cet élément, ainsi que les critiques de la rédaction sur la gestion du principal actionnaire de la chaîne, Vincent Bolloré, ont conduit à une grève de 31 jours.

La plainte, déposée auprès du doyen des juges de l’instruction de Paris, devra être étudié prochainement.

Commentaires

-