Oise: par arrêté municipal, les habitants de Laigneville se voient retirer le droit de... mourir chez eux

Oise: par arrêté municipal, les habitants de Laigneville se voient retirer le droit de... mourir chez eux

Publié le :

Jeudi 18 Mai 2017 - 13:31

Mise à jour :

Jeudi 18 Mai 2017 - 13:41
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une commune de l'Oise, rurale mais pourtant proche de Paris, est menacée par la désertification médicale totale. Son maire a décidé d'une action, certes symbolique, mais pour le moins radicale : il est interdit de mourir chez soi pour ne pas avoir à mobiliser les derniers médecins disponibles.

L'arrêté est radical. Et s'il paraît insensé, il a au moins le mérite de mettre en lumière le drame de la désertification médicale. Le maire de la commune de Laigneville, dans le département de l'Oise, vient en effet de prendre un arrêté municipal interdisant dorénavant aux habitants de mourir à leur domicile. Hors de question en effet de décéder chez soi, et pour cause, il devient très difficile pour la commune de solliciter un médecin pour constater un décès intervenu dans un cadre domestique.

Mourir chez soi oblige en effet à l'intervention d'un docteur qui doit constater les causes du décès, et permettre ainsi la levée du corps puis la sépulture. Or, dans cette ville de plus de 4.000 habitants où il n'y a plus que deux médecins disponibles, la démarche prend parfois jusqu'à six heures.

Et la situation risque d'empirer: les deux praticiens en question, âgés, ont prévu de prendre leur retraite prochainement. Il n'y aura donc bientôt plus de médecin pour soigner les habitants de Laigneville. Et bien sûr plus personne pour remplir les missions d'urgence comme le constat d'un décès à domicile.

Le maire sans étiquette Christophe Dietrich assume son arrêté qu'il reconnaît "absurde", mais, dit-il, "c’est parce que nous sommes face à une situation absurde". Et qui, pour l'instant, ne trouve pas de réponse. L'arrêté restera bien entendu symbolique, ne sera pas appliqué (on se demande d'ailleurs bien comment punir les contrevenants) et ne passera pas au contrôle de légalité en préfecture pour être annulé.

Le maire de Laigneville aime en tout, bien malgré lui sans doute, se faire remarquer par des actions iconoclastes. Il avait récemment décidé, pour lutter contre ceux qui abandonnent sauvagement leur ordures, d'utiliser les véhicules municipaux pour collecter les déchets… et les déverser devant le domicile des administrés indélicats. Le maire assure qu'il a ainsi réduit 90% du problème.

Les deux médecins de la ville vont bientôt partir à la retraite et sont très sollicités.

Commentaires

-