Oise: un joggeur grièvement blessé à l'œil après une attaque de rapaces

Oise: un joggeur grièvement blessé à l'œil après une attaque de rapaces

Publié le 04/06/2017 à 11:55 - Mise à jour à 12:19
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alors qu'il courait dans la forêt d’Halatte dans l'Oise, dimanche 28 mai, un joggeur a été violemment attaqué par une buse. Selon son épouse, plusieurs opérations seront nécessaires afin de sauver l'œil droit de cet ancien militaire.

Sa séance de sport a viré au drame. Alors qu'il courait tranquillement dans la forêt d’Halatte dans l'Oise, dimanche 28 mai, un joggeur a été violemment attaqué par une buse. Selon les informations révélées par Le Courrier Picard, un premier rapace lui a frôlé le crâne avant de remonter dans les airs. Puis, un second a pris le relai, le heurtant violemment à l'arrière de la tête. La victime est alors tombée à genoux avant d'être à nouveau attaquée par la buse. Visiblement en colère, l'animal lui a enserré le crâne à l'aide de ses serres, le blessant à l'œil droit.

Grièvement blessé, l'homme, originaire de la commune de Fleurines, a tout de même réussi à regagner son domicile. Rapidement pris en charge par les secours, il a subi une intervention chirurgicale à l’hôpital de Creil. Puis, a été transféré au centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts à Paris.

"Mon mari est un soldat. Il a le mental qui va avec. Et la condition physique. C’est ce qui lui a permis de rentrer à la maison malgré ses blessures. Mais que ce serait-il passé si les rapaces s’en étaient pris à un enfant ou une personne âgée?", a confié son épouse au quotidien précisant en parallèle que plusieurs opérations seront nécessaires afin de sauver l'œil de cet ancien pilote de chasse.

De son côté, Bruno Dérouané, technicien forestier territorial de l’Office national des forêts (ONF), a tenté de trouver une explication à cette attaque. "D’avril à juillet, ces oiseaux sont en période de nidification ce qui pourrait expliquer l’attaque. Le déplacement rapide du joggeur ainsi que le martellement des pas au sol ont pu déclencher une réaction de défense chez les oiseaux", a-t-il notamment indiqué.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le joggeur a été grièvement blessé à l’œil droit.

Fil d'actualités Société