Orléans: le jeune garçon aurait été violé par ses camarades âgés de 9 à 14 ans

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 28 février 2019 - 08:42
Image
Le chef de la police municipale de Rodez est décédé après avoir été blessé de plusieurs coups de couteau dans le centre ville
Crédits
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP/Archives
Un jeune garçon de 12 ans aurait été violé et agressé sexuellement à la mi-février à Orléans par ses camarades.
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP/Archives

Un jeune garçon de 12 ans aurait été violé et agressé sexuellement à la mi-février à Orléans par ses camarades, sous la menace. Une plainte a été déposée et une enquête doit faire la lumière sur des faits qui se seraient déroulés à la Maison de l'Enfance. 

Une enquête a été ouverte pour viol et agression sexuelle au sein de la Maison de l'Enfance à Orléans. Un jeune garçon de 12 ans, pris en grippe par ses camarades, aurait été victime de ces faits le mardi 19 février. Il avait été placé dans cette institution à la mi-février.

Les sévices de la vicitme, c'est son père qui en parle dans les colonnes de la République du Centre. "Ce jour-là, quatre enfants âgés de 9 à 14 ans l'ont attiré dans une pièce, prétextant jouer à un jeu. Mais ils ont commencé à enlever son pantalon et ont essayé de le sodomiser. Plus tard, l'un d'eux l'a forcé à pratiquer une fellation. Ils l'ont menacé avec un pistolet à billes, puis avec un couteau-suisse", a fait savoir le père de famille auprès du quotidien. Et de poursuivre: "Pourquoi avaient-ils ça sur eux? Les agresseurs ont reconnu les faits, c'est pour ça que j'en parle. Je veux médiatiser l'affaire pour que tout ça change".

Lire aussi - Viol à la maternelle? Enquête dans une école d'Ivry-sur-Seine

"Il a fait un mois et demi de coma, bébé, il a des problèmes d'hyperactivité, d'évolution et fait des bêtises. Ils l'ont donc placé là-bas pour le protéger, soi-disant", a précisé le père qui s'insurge cintre la Maison de l'enfance. Le jeune garçon a été entendu par un psychiatre et placé en pédiatrie à l'hôpital d'Orléans-la-Source.

C'est la structure qui a prévenu les parents et leur a conseillé de porter plainte. La Maison de l'Enfance a indiqué dans un communiqué qu'elle se tenait à la disposition des parents comme des enquêteurs. Elle s'est refusée à tout commentaire auprès de la presse locale.

Voir:

Paris: un enfant de 4 ans soupçonné de deux viols à la maternelle

Gard: un instituteur de maternelle soupçonné de viols sur ses élèves présenté à un juge

Au CP et en maternelle, deux élèves "violents" font fermer une école de la Loire

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.