Orléans: séquestré et torturé pour de l'argent par six jeunes dont des mineurs

Orléans: séquestré et torturé pour de l'argent par six jeunes dont des mineurs

Publié le :

Jeudi 05 Avril 2018 - 10:36

Mise à jour :

Jeudi 05 Avril 2018 - 10:52
Six personnes dont quatre mineurs ont été arrêtés lundi à Orléans et mis en examen pour séquestration, tortures et actes de barbarie en réunion. Ils sont suspectés d'avoir passé à tabac, notamment à coups de fouet, un jeune homme pour lui extorquer de l'argent.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Coups de poing, coups de pieds, coups de fouet et coups de ceinture à clou. C'est une véritable séance de torture qu'a subi un jeune homme d'une vingtaine d'années samedi 31 mars à Orléans. Un guet-apens qui constitue l'épilogue violente de multiples "séances" de racket subies depuis plusieurs jours.

Les six bourreaux présumés, âgés de 14 à 22 ans dont quatre mineurs et deux filles, ont été interpellés lundi 2 puis mis en examen, rapporte France Bleu Orléans.

Lire aussi: Enlevé, torturé et laissé pour mort par quatre jeunes dont deux mineurs

Les agressions et l'extorsion auraient débuté quelques jours auparavant. La bande réclamait des sommes allant de 50 à 600 euros au jeune homme, avec intérêt en cas de non paiement et des violences qui ont été jusqu'à la séquestration dans une cave dont la victime parviendra à s'échapper.

Mais samedi dernier, le jeune homme aurait été victime d'un guet-apens. Les suspects lui ont donné rendez-vous dans un appartement d'Orléans. Dans le parking, ils l'auraient passé à tabac. La victime a été "massacrée" selon les mots de la procureure de la République.

Après avoir prévenu les pompiers, la victime décidera finalement d'enfin prévenir la police sur les conseils d'un proche. Trois jours après l'agression, les six personnes ont été interpellées et mises en examen pour séquestration, tortures et actes de barbarie en réunion.

L'article 224-2 du code pénal prévoit que la séquestration "est punie de la réclusion criminelle à perpétuité lorsqu'elle est précédée ou accompagnée de tortures ou d'actes de barbarie". Toutefois, la séquestration (dans la cave) et les actes de totrture ne se seraient pas produits lors de la même agression. Les actes de torture pepétrés en bande sont punissables de 20 ans de prison. L'instruction devra définir le rôle exact de chaque protagonistes.

La victime aurait été agressée à plusieurs reprises pour de l'argent.


Commentaires

-