Ouragan Irma: les habitants de Miami se préparent au pire

Ouragan Irma: les habitants de Miami se préparent au pire

Publié le :

Vendredi 08 Septembre 2017 - 10:20

Mise à jour :

Vendredi 08 Septembre 2017 - 10:49
Après avoir ravagé Saint-Martin et Saint-Barthélemy, l'ouragan Irma se dirige désormais vers Haïti et la pointe de la Floride, sur la côte est des Etats-Unis, où se trouve Miami. Les habitants fuient la ville pour éviter les vents violents, qui pourraient atteindre 210 kilomètres par heure, et la montée des eaux annoncés.
© Jose ROMERO, Jose ROMERO / NOAA/RAMMB/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'ouragan Irma, qui a déjà ravagé Saint-Martin et Saint-Barthélemy, s'apprête à frapper Haïti puis la ville de Miami, en Floride sur la côte est des Etats-Unis, durant ce weekend du samedi 9 au dimanche 10.

Des rafales de 180 à 210 kilomètres par heure ont été prévues par Keraunos, l'observatoire français des tornades et orages violents. L'organisme français redoute aussi des rafales de 260 kilomètres par heure ou plus dans l'extrême sud de l'Etat.

Les habitants de Miami Beach fuient donc leur logements, poussés par leur maire. Philip Levine a en effet exhorté ses administrés à quitter le petit banc de terre de 18km² ultra touristique. "Si vous avez des amis ou de la famille, quittez Miami Beach s'il vous plait", a-t-il demandé sur la chaîne Fox New ce vendredi 8.

Depuis mercredi 6, Donald Trump a déclaré l'état d'urgence en Floride et les autoroutes sont gratuites pour inciter les résidents à fuir ainsi que pour fluidifier le trafic, extrêmement dense. Une situation très préoccupante pour le maire qui a surnommé Irma "l'ouragan nucléaire".

"La puissance d'un ouragan comme celui-ci est si forte que je veux que les gens comprennent qu'il ne doivent pas être dans leur maison ou leur appartement et penser qu'ils seront des héros s'ils restent", a-t-il déclaré avant de prévenir les "irréductibles" que les secours pourraient ne pas leur venir en aide durant et après le passage du cyclone.

"A un certain point, nos premiers intervenants ne pourront pas sortir pendant la tempête. Les gens doivent comprendre qu'il n'y aura pas de service public. Vous serez seuls". Des zones d'évacuation obligatoire ont été définies par les autorités et les touristes et habitants fuient la ville, sans savoir dans quel état ils la retrouveront.

Irma a déjà ravagé les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy.


Commentaires

-