Outreau: la mère de son enfant débarque chez lui à minuit, il la frappe et lui perfore le tympan

Outreau: la mère de son enfant débarque chez lui à minuit, il la frappe et lui perfore le tympan

Publié le :

Jeudi 27 Juillet 2017 - 10:41

Mise à jour :

Jeudi 27 Juillet 2017 - 10:48
© Philippe Huguen / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon une publication de jeudi dans "La Voix du Nord", un jeune homme de 26 ans a été condamnée pour avoir frappé son ancienne compagne et lui avoir perforé le tympan suite à une dispute. Le tort de la victime? Etre débarquée à minuit chez son agresseur. Mais certains éléments de l'affaire restent flous.

C'est un fait divers sur fond d'alcool, de violence et de problèmes familiaux que rapporte le quotidien local La Voix du Nord, relatant le mercredi 26 une audience sur l'affaire. A Outreau, dans le département du Pas-de-Calais, un homme a été condamné pour avoir frappé sa compagne au visage en lui perforant au passage le tympan. La cause? La victime avait débarqué au domicile de l'agresseur à minuit, dans un état visiblement "agité".

Les faits remontent au 30 avril dernier. Il est minuit lorsque l'interphone de Hervé sonne. A l'autre bout du fil, son "ex" qui se présente avec leur enfant dans les bras. L'accusé explique que son ancienne compagne est prise de boisson et se montre violente avec leur enfant. "Au début, je ne voulais pas ouvrir mais lorsque j'ai vu que c'était mon ex et qu'elle secouait notre fils dans tous les sens, je me suis décidé à le faire. Elle s'est présentée à la porte de l'appartement complètement ivre".

C'est en voyant cela assure l'homme que les choses ont dérapé. Il explique "s'être pris la tête" et avoir mis "une claque". Et une seule.

Problème: ce n'est pas du tout la version de la victime. Cette dernière explique s'être effectivement rendue à minuit chez l'homme, non pas pour des raisons floues noyée dans les vapeurs de l'alcool mais parce que "ce jour là, il devait assurer la garde de notre fils". Et il ne s'est visiblement pas présenté pour remplir ses devoirs de père.

Et la victime assure avoir reçu un peu plus qu'une gifle un peu appuyée. "J’ai reçu deux grosses claques, je suis tombée au sol où il m’a portée des coups de pied". La performation du tympan apparaît dès lors un peu plus explicable, même si cette affaire reste un cas de "parole contre parole".

Mais un élément n'a pas du jouer en faveur de l'accusé: il a déjà quatre condamnation à son actif à seulement 26 ans. S'en rajoute maintenant une cinquième pour ces faits; trois mois de prison ferme.

L'homme avait déjà un casier judiciaire chargé.

Commentaires

-