Paris – Attentat des Champs-Elysées: "on a entendu deux coups de feu et on s'est mis à courir" (vidéo)

Paris – Attentat des Champs-Elysées: "on a entendu deux coups de feu et on s'est mis à courir" (vidéo)

Publié le :

Jeudi 20 Avril 2017 - 22:54

Mise à jour :

Vendredi 21 Avril 2017 - 08:53
©Capture d'écran Twitter
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une fusillade a éclaté ce jeudi soir sur l'avenue des Champs-Elysées. Un véhicule de police aurait été attaqué par un homme armé, tuant un agent. L'assaillant a été abattu dans un tir de riposte. Sur place, la panique s'est emparée des civils en terrasse des restaurants dès le premier coup de feu. Une passante a été légèrement touchée à la jambe lors des échanges de coups de feu.

Une fusillade a éclaté ce jeudi 20 au soir vers 21h sur les Champs-Elysées à Paris. Un véhicule de police aurait été pris pour cible par un homme avec une arme automatique. Un policier a été tué sur le coup et l'assaillant a été abattu lors d'un tir de riposte. Une passante a été touchée selon la déclaration de François Hollande. Ce serait une touriste qui aurait été blessée légèrement au genou. Les Champs-Elysées ont été bouclés et les stations de métro du quartier fermées.

Rapidement, Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur, a évoqué un bilan très lourd, avec un policier tué et un autre entre la vie et la mort.

Sur place, la panique s'est rapidement emparée des civils sur place qui étaient, à l'heure de l'attaque, en train de manger ou de boire un verre à la sortie du bureau, sur les terrasses des restaurants de la célèbre avenue parisienne.

Les premiers témoignages font état de plusieurs coups de feu échangés entre les forces de l'ordre et l'auteur de l'attaque.

Un jeune homme qui était visiblement assis à la terrasse du bar l'Unisex au niveau 32 des Champs-Elysées a entendu des coups de feu et a commencé à courir quand la foule s'est affolée. "On n'a même pas eu le temps de comprendre. On a entendu deux ou trois coups de feu. Ce n'était pas une kalachnikov, c'était coup par coup" explique-t-il. "On a couru, les policiers nous ont dit de descendre plus bas. Je n'ai pas vu s'ils étaient deux ou trois ou même un. A part courir, j'ai rien fait de spécial" a ajouté ce jeune homme d'une vingtaine d'années, qui a indiqué que les gens ont fui la terrasse du bar, que des chaises s'étaient renversées, créant une atmosphère de chaos.

A 22h45, les autorités étaient toujours sur le qui-vive, des rumeurs signalant d'autres tirs rue Vernet. Information rapidement démentie. Le quartier est bouclé et il est demandé aux Parisiens d'éviter la zone.

Un terroriste "tueur de flic" récidiviste, la revendication de Daech, le déroulé des faits: retrouvez les dernières informations disponibles sur l'attentat de jeudi soir en cliquant ici

Ce jeune homme qui buvait un verre à la terrasse de l'Unisex bar a commencé à courir quand il a entendu le premier coup de feu.


Commentaires

-