Des hommes agressent sa fille et il les frappe, ils finissent tous en garde à vue

Des hommes agressent sa fille et il les frappe, ils finissent tous en garde à vue

Publié le :

Mardi 24 Avril 2018 - 18:03

Mise à jour :

Mardi 24 Avril 2018 - 18:08
Le gérant d'un fast-food du quartier de la Goutte d'Or, dans le 18e arrondissement de Paris, a fini en garde à vue avec les agresseurs de sa fille dans la nuit de jeudi à vendredi. Il les avaient frappé violemment après que ceux-ci ont mis des mains aux fesses à sa fille.
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le gérant d'un fast-food situé dans le quartier de la Goutte d'Or à Paris a été placé en garde à vue vendredi 20 après avoir violement frappé trois hommes dans la nuit de jeudi 19 à vendredi.

Il travaillait dans son commerce comme à son habitude et était aidé par sa fille lorsque les trois hommes ont fait irruption sur les lieux.

Ils ont agressé la jeune femme en lui mettant leurs mains sur les fesses. Et cela n'a visiblement pas du tout plu au père de famille qui les à poursuivi dans la rue. Arrivé à leur hauteur, il les a frappé et une bagarre a éclaté comme l'a relaté le Nouveau Détective.

A voir aussi: Ivres, trois légionnaires viennent en aide à une jeune fille et tabassent le voleur

Le gérant du restaurant a porté de violents coups de poing à la tête à l'un des agresseurs. Ce dernier a été pris en charge par le SAMU à l'issue de cette rixe, son pronostic vital n'était pas engagé.

Les trois agresseurs ont directement été placés en garde à vue par la police, le commissariat du 18e arrondissement de Paris se situe en effet à quelques centaines de mètres de là. Quant au père de famille, il s'est rendu lui-même aux autorités quelques heures après les faits.

Le gérant du fast-food qui a voulu venger sa fille pourrait être poursuivi pour coups et blessures. La peine encourue dépend de la gravité des dommages subis par la (ou les) victimes et peu aller de 750 euros d'amende, si la victime ne présente aucune lésion ou blessure, à 30 ans d'emprisonnement si la victime meurt.

Le père de famille qui a frappé les agresseurs de sa fille a été placé en garde à vue.


Commentaires

-