Paris: des hommes transportant de faux fusils d'assaut créent la panique

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Paris: des hommes transportant de faux fusils d'assaut créent la panique

Publié le 21/03/2017 à 18:20 - Mise à jour à 18:39
©Eric Piermont/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Plusieurs hommes apparemment équipés d'armes de guerre ont créé malgré eux la panique chez les habitants du XIIe arrondissement de Paris et le déploiement d'un important dispositif de sécurité. Mais les armes en question étaient factices.

Armes de guerre, déploiement des forces de l'ordre, mise en sécurité des élèves dans les écoles alentours et interpellations: un important dispositif de sécurité a été mis en place lundi 20 dans le XIIe arrondissement de Paris suite au signalement de plusieurs hommes lourdement armés. Mais il s'est vite avéré qu'il s'agissait simplement de fusils factices.

Il était environ 15h30 lorsque des habitants ont vu plusieurs individus entrer dans un immeuble, transportant ce qui apparaissait comme des armes de guerre, rue de Charenton, révèle Le Parisien. Les riverains ont donc prévenu la police, une réaction compréhensible dans le contexte actuel de menace terroriste.

Un dispositif "sérieux", selon une source policière citée par le quotidien, a donc été mis en place. Le plan PPMS (Plan particulier de mise en sûreté face aux risques majeurs) a notamment été déployé dans les établissements scolaires alentours. Une mesure qui vise à protéger les élèves dans le cas où l'ampleur d'un attentat ou une catastrophe retarderait l'intervention des services de secours et où l'école ou l'établissement se trouveraient momentanément isolés.

Mais au bout d'une heure, les suspect sont sortis de l'immeuble et les forces de sécurité ont pu les interpeller. Brièvement cependant puisqu'il est vite apparu que les armes en question étaient factices. Il s'agissait de fusils d'airsoft, des engins qui ne lancent que des billes mais aussi conçus pour être de fidèles répliques de véritables armes. Selon les dires de leurs propriétaires, ces fusils devaient servir à la bande-son d'un film.

Un tel incident avait déjà eu lieu en aôut 2015 dans un bus de Versailles, peu après l'attaque du Thalys.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Les propriétaires des armes ont été brièvement interpellés.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-