Paris: des prostituées nigérianes reçoivent les clients dans des cours d'immeubles

Paris: des prostituées nigérianes reçoivent les clients dans des cours d'immeubles

Publié le :

Jeudi 27 Septembre 2018 - 15:12

Mise à jour :

Jeudi 27 Septembre 2018 - 15:19
© PIUS UTOMI EKPEI / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La prostitution dans le quartier de Château-Rouge à Paris déborde largement le cadre de la voie publique: des travailleuses du sexe, encadrées par des proxénètes nigérians, pénètrent maintenant dans les cours des immeubles pour recevoir leurs clients.

La nuit tombée, la cour de leur immeuble et les parties communes se transforment en lupanar à ciel ouvert. Dans un reportage diffusé sur BFMTV, des riverains de la station de métro Château-Rouge exprime le ras-le-bol qu'ils ressentent depuis que des réseaux de proxénètes nigérians envoient les filles qu'ils exploitent se prostituer et accueillir leurs clients au pied de leurs fenêtres, à l'abri des regards de la rue… mais pas des résidents.

Selon le témoignage d'une habitante qui a accepté de parler à visage découvert, les travailleuses du sexe "ont un bip de l'immeuble" pour ouvrir la porte. Elles installent ensuite une cale pour maintenir la porte ouverte et faire ainsi rentrer leurs clients en recherche d'une relation tarifée à même les communs du bâtiment.

"Je vois de ma fenêtre. Quand je rentre, je tombe régulièrement face à face avec elles et leurs clients, qui sont parfois agressifs. C'est pas très agréable de rentrer chez soi en voyant ça et pas très sécurisant" se plaint la riveraine.

Voir aussi - Meurtre de Vanesa Campos: au Bois de Boulogne, les prostituées terrorisées par une "mafia"

Après leurs passes, préservatifs et mouchoirs usagés sont abandonnés à la hâte, maculant le sol des parties communes, de la cour aux escaliers. Interrogé, le maire (PS) du 18e arrondissement de Paris Eric Lejoindre assure qu'il "travaille sur l'aménagement urbain et sur le repérage d'adresse pour faire en sorte que ces lieux de prostitution n'existent plus".

Le secteur de Château-Rouge souffrait déjà des nuisances provoquées par les consommateurs de stupéfiants, de crack principalement, qui altère l'image de l'un des rares quartiers de Paris ayant échappé à la gentrification.

Lire aussi:

Drôme: des panneaux pour lutter contre la prostitution et faire peur aux clients

Lyon: elle se faisait passer pour un prostituée, son compagnon agressait les clients

Les prostituées reçoivent leurs clients dans les cours ou les escaliers des immeubles.


Commentaires

-