Paris: il voulait "surfer" sur le toit du métro, un homme de 21 ans mort sur le coup après un choc

Paris: il voulait "surfer" sur le toit du métro, un homme de 21 ans mort sur le coup après un choc

Publié le :

Mercredi 25 Octobre 2017 - 07:20

Mise à jour :

Mercredi 25 Octobre 2017 - 07:21
©Kenzo Tribouillard/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Mardi, au départ de la station Bir-Hakeim, un jeune homme est monté sur le toit d'un métro, a priori pour pratiquer le "train surfing". Il a heurté en pleine accélération la verrière de la station et est mort sur le coup.

Le jeune a visiblement voulu pratiquer cette discipline de l'extrême appelée "train surfing". Et il est mort dans des conditions atroces. Un homme de 21 ans est mort mardi 24 alors qu'il se trouvait sur le toit de la ligne 6 du métro parisien. Il a heurté la verrière du toit de la station Bir-Hakeim, celle desservant la tour Eiffel, alors qu'il était monté sur le toit du train sur ce tronçon dit "aérien", en pleine air sur des voies surélevées.

Les faits se déroulent à 19h. Le métro de la ligne 6 quitte la station Bir-Hakeim et prend de la vitesse pour se diriger vers Passy de l'autre côté de la Seine. Le jeune homme, qui est arrivé à Bir-Hakeim en compagnie de deux autres personnes selon les images de vidéo-surveillance grimpe sur le toit du train. A priori, il souhaite s'adonner à la pratique de se maintenir sur le un métro en circulation. A fortiori sur ce tronçon traversant le fleuve séparant Paris en deux, permettant à a fois de rester en plein air et d'offrir un cadre d'exception pour ceux désirant immortaliser ces exploits qui peuvent mener à la mort.

C'est au moment où le métro sort entièrement de Bir-Hakeim que le drame se produit. Pour une raison encore mal déterminée –mauvaise estimation de la hauteur de la verrière de la station, ou geste trop tardif– la malheureuse victime va heurter de plein fouet la lourde plaque de verre. Le choc va tuer le jeune homme sur le coup, le défigurant même totalement, et son cadavre va s'écraser sur les rails du pont surplombant la scène.

Le trafic est immédiatement arrêté, le temps pour les secours d'intervenir sur les lieux et récupérer la dépouille du malheureux. Les deux personnes l'accompagnant sont toujours recherchées et aucune ne s'est manifestée.

Signe de l'horreur de la scène lorsque la tête de la victime a heurté la verrière: un voyageur témoin des faits a dû être hospitalisé, en état de choc après assisté aux conditions abominables de la mort de la victime.

Le jeune homme voulait sans doute se livrer au "train surfing".


Commentaires

-