Paris: ivres au volant, deux policiers tuent un livreur de 40 ans

Paris: ivres au volant, deux policiers tuent un livreur de 40 ans

Publié le :

Jeudi 28 Mai 2015 - 12:16

Mise à jour :

Jeudi 28 Mai 2015 - 12:24
©Pol Emile/Sipa
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

Deux policiers qui n'étaient pas en service, en état d'ébriété et au volant d'une voiture de police banalisée, ont provoqué un accident mortel, ce jeudi à Paris. Selon les premières constatations, les deux agents roulaient à vive allure et auraient grillé des feux rouges.

Sortant de boîte de nuit, en état d'ébriété, ils roulaient à une allure excessive en grillant les feux rouges. Deux policiers qui n'étaient pas en service ont provoqué un accident de la route mortel, tôt ce jeudi matin à Paris. La victime, un livreur de pain,  est décédée sur place des suites de ses blessures.

Il est aux alentours de 4h15 ce jeudi, boulevard Sébastopol, dans le 3e arrondissement de Paris. D'après BFMTV, les images de vidéosurveillance montrent les deux policiers remontant la rue à vive allure à bord d'un véhicule de service banalisé. Ils grillent tous les feux rouges. Soudain, à l'angle du boulevard et de la rue Réaumur, en face de la station du même nom, une camionnette surgit. Le choc est d'une violence telle que le conducteur de la fourgonnette, un livreur de pain âgé de 40 ans, est éjecté. Il décédera sur place, des suites de ses blessures. Le véhicule des deux policiers s'encastre quant à lui dans la vitrine d'un magasin.

Selon les premiers éléments de l'enquête, cités par exemple par Europe-1, les deux agents, un officier et un brigadier appartenant au Groupe de répression du banditisme de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis, n'étaient pas en service au moment des faits. De sources policières, il ressort qu'ils étaient en état d'ébriété et sortaient d'une boîte de nuit située près des Champs-Elysées (8e arrondissement). Le conducteur a refusé de se soumettre au test de dépistage d'alcoolémie. Les deux hommes ont été placés en garde à vue.

Dans la matinée, Bernard Cazeneuve a publié un communiqué confirmant les circonstances du drame et promettant des "sanctions disciplinaires d'une très grande sévérité" si les investigations devaient confirmer la faute des fonctionnaires de police. "Dans l'attente des conclusions des enquêtes en cours, ils seront immédiatement suspendus", y ajoute le ministre de l'Intérieur. L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a également été saisie.

 

La victime est un livreur de pain âgé de 40 ans (photo d'illustration).


Commentaires

-