Paris: sourde et muette, une mère de famille traînée au sol par des policiers (video)

Paris: sourde et muette, une mère de famille traînée au sol par des policiers (video)

Publié le :

Jeudi 10 Août 2017 - 10:44

Mise à jour :

Jeudi 10 Août 2017 - 10:56
Comme le montre une vidéo diffusée sur Internet, une mère de famille sourde et muette a été traînée sur le trottoir fin juillet par des agents de police du commissariat du XVe arrondissement de Paris. Agée de 53 ans, elle a terminé à l'hôpital puis en garde à vue, un incident que dénonce sa famille.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Elle est recluse chez elle. Sourde et muette, une mère de famille ne sort plus de son domicile depuis qu'elle a été traînée sur le trottoir par des agents de police. Les faits se sont produits le 27 juillet dernier aux alentours de 19h30. En cette fin d'après-midi, cette dernière s'est rendue au commissariat du XVe arrondissement de Paris car son fils venait d'être placé en garde à vue. "Le scooter que nous lui avions acheté sur un site de vente d’occasion était en fait un véhicule déclaré volé, mais nous ne le savions pas", a raconté à l'Obs Yafa Chaim-Zada, la fille de la victime, présente sur place.

Mais l'échange entre la mère et les policiers aurait rapidement dégénéré. "Ils n'ont pas supporté le ton de ma mère, à savoir que les sourds et muets n'ont pas la même voix que nous. Ils n'ont pas compris ça et d'office, se sont énervés. A ce moment-là, il y a quelques policiers qui sont venus autour de ma mère et l'ont attrapée", a-t-elle ajouté, cette fois-ci pour BFMTV. C'est alors que les coups auraient commencé à pleuvoir. Au total, cinq ou six policiers se seraient mis à la frapper: "Ils étaient tous autour et à chaque fois qu'elle disait qu'elle ne pouvait pas bouger, ils essayaient encore et encore de la dégager".

Traînée dehors par la suite, la mère de famille de 53 ans s'est retrouvée à terre, dans l'incapacité de bouger. Sa fille a alors appelé les secours, lesquels se sont rendus sur place pour la prendre en charge. Puis, après avoir passé la nuit à l'hôpital, elle a été placée en garde à vue pendant 30 heures. "Notre cliente a été confrontée à des conditions indignes de détention puisqu'elle n'a pas eu de notification de ses droits, pas d'interprète assermenté au tout début de sa garde à vue. Donc elle n'était pas à même de comprendre ce qui se passait", a déploré son avocate Maître Lucie Marius-Chassot. Cette dernière, qui a déclaré que la famille de la victime allait porter plainte et saisir le Défenseur des droits, a également précisé que sa cliente s'était vue prescrire une ITT de huit jours.

De son côté, le commissariat du XVe arrondissement de la capitale ne semble pas avoir la même version des faits. Ainsi, selon plusieurs policiers, ce serait la mère de famille qui se serait montrée violente. L'un des policiers aurait d'ailleurs porté plainte.

La mère de famille de 53 ans auraient reçu des coups dans le commissariat.


Commentaires

-