Paris: trois Gilets jaunes débarquent au domicile d'un de leurs opposants

Paris: trois Gilets jaunes débarquent au domicile d'un de leurs opposants

Publié le :

Mardi 09 Juillet 2019 - 21:01

Mise à jour :

Mardi 09 Juillet 2019 - 21:01
© FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Trois militants Gilets jaunes se sont présentés lundi 8 au soir au domicile du fondateur du Mouvement du Citoyen, opposé aux dérives des premiers. Ils auraient proféré des menaces avant de pénétrer dans son immeuble.

Les menaces sur Internet ont fini par se traduire dans la vie réelle, avec cependant l'intervention des forces de l'ordre avant que des violences se produisent. Trois militants Gilets jaunes se sont rendus dans la nuit de lundi à ce mardi au domicile de Dany Ould, fondateur du Mouvement citoyen qui dénonce régulièrement les dérives des Gilets jaunes tout en assurant entendre les revendications des "vrais" militants.

"On est en bas, on va s'occuper de toi, on va te buter. Tu parles trop sur les réseaux sociaux", aurait déclaré un certain "John Barlou" (un pseudonyme), avec lequel Dany Ould avait déjà eu des mots et qui l'aurait déjà menacé via les réseaux sociaux.

Voir: Le Fouquet's, dévasté lors des manifestations "gilets jaunes", rouvrira le 14 juillet

"Celui-ci, accompagné d'un complice, a bénéficié de l'aide d'un troisième larron, voisin de Dany Ould, qui leur a permis d'entrer dans l'immeuble et de localiser la porte d'entrée de son appartement. Les gardiens de la paix sont intervenus à temps. Les trois mis en cause ont été interpellés et placés en garde à vue. Ils ne portaient aucun objet susceptible d'attenter à l'intégrité physique de leur cible", rapporte Le Point.

Dany Ould (ancien Foulard rouge) a porté plainte et s'est exprimé ce mardi soir via un live Facebook. Il affirme que les trois individus en question ne sont que "des petites mains" au service des "(Jérôme) Rodriguez et compagnie" mais ne sont "pas de son niveau". "Ma vie est menacée", a-t-il déclaré assurant au passage que Fly Rider et les autres "complotistes" allaient avoir de "graves ennuis judiciaires".

Il a également accusé l'article du Point de le "diffamer" en affirmant qu'il serait proche du gouvernement et de l'extrême droite. En réalité, l'hebdomadaire ne faisait pas nommément référence à Dany Ould mais à certains de "ceux qui se revendiquent du Mouvement du citoyen" et utilise "une rhétorique d'extrême droite tout en affirmant soutenir le président de la République".

Lire aussi:

Quelques milliers de "gilets jaunes" défilent malgré la chaleur

"On va te butter" auraient envoyé les trois Gilets jaunes à Dany Ould (illustration).


Commentaires

-