Paris: une dizaine de drones repérés dans la nuit

Auteur(s)
VL
Publié le 04 mars 2015 - 09:02
Image
Un drone civil.
Crédits
©Charles Platiau/Reuters
Une dizaine de drones ont été repérés dans la nuit de mardi à mercredi à Paris.
©Charles Platiau/Reuters
De nouveaux survols nocturnes de drones ont été signalés au-dessus de Paris mardi 2 et ce mercredi. Une dizaine d'engins auraient été repérés la nuit dernière, la police est à la recherche de quatre hommes aperçus en train de récupérer un drone.

Ça devient une habitude des nuits parisiennes. Plusieurs drones ont été repérés au dessus de Paris dans les nuits de lundi 2 à ce mercredi. Selon Le Parisien ce sont environ dix appareils qui ont été repérés. L'un d'eux aurait même été pris en chasse par la police selon BFMTV.

Le premier de cette nouvelle série de survols nocturnes a eu lieu dans la nuit de lundi à mardi près de la place de la République, rue Béranger, au-dessus de la rédaction du journal Libération. Dans la nuit de mardi à mercredi, des drones ont été aperçus près de la Tour Eiffel ou du côté des portes de Montreuil et de Vincennes (Est de Paris), ainsi qu'en banlieue parisienne au dessus de Charenton-le-Pont et Saint-Mandé (Val-de-Marne).

Selon une information de BFMTV confirmée ce mercredi par Stéphane le Foll, porte parole du gouvernement, un des drones a été repéré par la police aux alentours de Montreuil. Les forces de l'ordre l'ont pris en chasse mais la circulation a fait qu'elles ont été distancées. Toutefois elles auraient aperçu l'engin alors qu'il se posait près de la porte de Vincennes. Quatre homme l'auraient récupéré et ensuite emmené dans une voiture noire. Ils sont actuellement recherchés par la police.

Depuis octobre, une soixantaine de survols de drones ont été recensés au-dessus de zones interdites. Des centrales nucléaires d'abord, puis une base militaire abritant des sous-marins nucléaires français. Depuis quelques semaines, des drones sont aperçus régulièrement au-dessus de la capitale dont le survol est interdit sans autorisation préalable.

Le 25 février dernier, trois journalistes de la chaîne qatarienne Al-Jazeera avaient été arrêtés alors qu'ils faisaient voler un drone dans le bois de Boulogne. Ils souhaitaient illustre le sujet des survols parisiens. Deux ont été relâchés sans sanctions, le pilote a été condamné à une amende de 1.000 euros. 

 

À LIRE AUSSI

Image
Un drone quadricoptère de la marque "Phantom".
Drones: les appareils civils de plus en plus performants
Jusque-là réservés aux usages militaires, les drones ont investi la sphère civile. Ultra-performants, ces appareils sont désormais utilisés par l'industrie, l'agricult...
13 septembre 2013 - 19:52
Société