Pas-de-Calais: un motard flashé 156 fois au même radar en une année

Pas-de-Calais: un motard flashé 156 fois au même radar en une année

Publié le 28/10/2017 à 17:45 - Mise à jour à 17:49
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En un an, un motard s'est fait flasher plus de 150 fois au même radar à Annezin, dans les Hauts-de-France. Le procès de ce fou de vitesse a eu lieu vendredi. Il roulait parfois à 240 kilomètres par heure au lieu de... 90.

Le tribunal de police de Béthune, dans le Pas-de-Calais, a reçu vendredi 27 un homme suspecté d'être un fou de vitesse. Entre septembre 2014 et décembre 2015 il aurait été flashé 156 fois par le même radar, situé à Annezin sur la départementale D 943.

Alors que la limite de vitesse maximale était fixée à 90 kilomètres par heure, sa moto a été flashé à 240. Mais le motard a été difficile à retrouver: s'il était (très) régulièrement flashé, impossible d'identifier son bolide.

Le radar enregistrait les plaques minéralogiques avant, sauf que celles des motos sont placées à l'arrière. Les gendarmes ont donc décidé de mener leur enquête et de surveiller les alentours de ce radar.

C'est ainsi qu'ils ont arrêté le quinquagénaire qui était présent vendredi au tribunal. Propriétaire de deux motos, il vivait à une petite dizaine de kilomètres d'Annezin. De plus, les heures des infractions correspondaient à ses horaires de travail. "Et quand il est en arrêt de travail, en mars 2015, aucune infraction n'est relevée", a indiqué La Voix du Nord.

Le suspect a pourtant nié les faits vendredi: "je leur ai expliqué que ce n'était pas moi. Ils cherchaient une moto noire, j'ai une moto noire. (...) On cherche un coupable. Je suis passé au mauvais endroit au mauvais moment", a-t-il expliqué comme le rapporte le quotidien. Quant au procureur, il a dénoncé la "mauvaise foi" du suspect.

L'homme risque de se faire retirer son permis et d'écoper d'une amende de 15.000 euros. La décision du juge sera connue le 26 janvier prochain.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le suspect, arrêté par les gendarmes, nie les faits.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-