Pau: elle appelle les secours 394 fois avant d'être arrêtée

Pau: elle appelle les secours 394 fois avant d'être arrêtée

Publié le :

Mardi 15 Mai 2018 - 12:57

Mise à jour :

Mardi 15 Mai 2018 - 13:00
Une jeune femme de Pau, en Aquitaine, a été arrêtée dimanche. Durant deux jours, elle avait appelé les standards de la police, des pompiers et du Samu pas moins de 394 fois.
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une jeune femme âgée de 20 ans a été interpellée dimanche 13 à Pau, en Aquitaine. Entre samedi 12 et dimanche elle avait appelé les secours, police, pompiers et Samu, pas moins de 394 fois. Elle est donc poursuivie pour appels téléphoniques malveillants et dénonciation de crimes imaginaires.

D'après France Bleu Béarn qui a fait le détail de ces multiples appels à l'aide, la jeune femme a contacté 166 fois les pompiers, 207 fois le 17 et enfin 21 fois le Samu. Au cours de ses communications chaotiques, la jeune femme à la santé psychologique fragile racontait à ses interlocuteurs ses "traitements qu'elle a au niveau de la tête".

Parfois aussi, la jeune femme s'est énervée et n'a pas hésité à insulter les opérateurs qu'elle avait au téléphone, ne comprenant par pourquoi les secours n'intervenaient pas chez elle.

A voir aussi: Décès de Naomi Musenga - l'opératrice du Samu dénonce "des conditions de travail pénibles"

Celle qui a fini par être arrêtée saturait régulièrement les lignes des différents services de secours et n'hésitait pas à inventer une histoire de violences conjugales qui se passait en face de son domicile pour tenter de faire intervenir les pompiers, la police ou le Samu.

Les policiers sont finalement venus sur place pour s'apercevoir que l'histoire avait été montée de toute pièce. Ils ont donc arrêté la jeune femme qui a dû passer des expertises psychiatriques durant sa garde à vue.

S'il a été avéré que sa santé mentale était fragile, elle n'a pas été jugée assez malade pour échapper aux poursuites dont elle fait l'objet.

Selon la radio locale, elle a déjà été condamnée à trois reprises pour des faits similaires. Elle pourrait faire l'objet d'une comparution immédiate jeudi 17.

La police a finalement arrêté la jeune femme qui faisait saturer les lignes avec ses appels à répétition.


Commentaires

-