Arrestation d'un pédophile: sa voisine dans l'avion espionne ses SMS et donne l'alerte

Horreur

Arrestation d'un pédophile: sa voisine dans l'avion espionne ses SMS et donne l'alerte

Publié le :

Mercredi 09 Août 2017 - 14:50

Mise à jour :

Mercredi 09 Août 2017 - 15:07
Aux Etats-Unis le 31 juillet dernier, une institutrice, qui se trouvait à bord d'un avion à destination de San José, a fait arrêter son voisin pédophile et sa complice en espionnant du coin de l'œil son téléphone portable. L'homme a été interpellé une fois l'appareil au sol.
©Frank Spin/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La curiosité est un vilain défaut mais dans certains cas elle rendre de fiers services. Aux Etats-Unis le 31 juillet dernier, une institutrice, qui se trouvait à bord d'un avion à destination de San José, a fait arrêter son voisin pédophile et sa complice en espionnant du coin de l'œil son téléphone portable. Alors qu'elle était assise à ses côtés, elle est tombée sur d'étranges messages, lui mettant la puce à l'oreille. "Je ne sais pas comment je l'ai vu, j'ai juste vu écrit en gros +enfants en sous-vêtements+ et je me suis dit +mais qu'est-ce que c'est que ça?+. Mon cœur s'est emballé et ensuite j'ai vu d'autres textos arriver", a-t-elle raconté lors d'une interview accordée à Mercury News.

Tout en gardant son sang-froid, l'institutrice a ensuite pris des photos de l'écran en guise de preuves. Puis, elle a alerté les membres de l'équipage, lesquels ont transmis l'information aux autorités au sol. Une fois l'avion arrivé à destination, la police locale accompagnée du FBI de San Francisco a donc interpellé le pédophile presumé, un homme de 56 ans prénommé Michael Kellar.

Et rapidement, les forces de l'ordre ont identifié la personne avec qui il échangeait des messages. Il s'agissait d'une baby-sitter de 50 ans, Gail Burnworth, en charge de deux enfants âgés respectivement de cinq et sept ans. D'après leurs échanges, l'individu lui demandait de procéder à des attouchements. Les bambins auraient été drogués et violés.

Selon les informations divulguées par la police, les deux pédophiles présumés se seraient connus via un site de rencontres. Ils ont tous les deux été placés en détention, l'un dans une prison en Californie (côte ouest des Etats-Unis), l'autre dans une prison à Washington (côte est). Quant à la passagère de l'avion, elle a refusé de dévoiler son identité par crainte de représailles.

La passagère de l'avion a rapidement mis en garde l'équipage.


Commentaires

-