"Pédophile", "violeur" ou "zoophile": un septuagénaire accusé par sa famille

Perversions multiples

"Pédophile", "violeur" ou "zoophile": un septuagénaire accusé par sa famille

Publié le :

Mardi 26 Juin 2018 - 10:54

Mise à jour :

Mardi 26 Juin 2018 - 11:00
Lundi, le tribunal de Nancy a condamné un homme de 72 ans pour des atteintes sexuelles sur ses trois filles quand celles-ci étaient des enfants ou des adolescentes. Mais le père incestueux a été accusé également par son fils, ses soeurs et son ex-femme d'une vaste gamme de perversions.
© DAMIEN MEYER / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

A la barre, l'homme doit répondre d'atteintes sexuelles sur ses trois filles. Mais des témoignages lors de l'enquête ont rapportés des faits qui, bien que prescrits, décrivent une vie de perversion.

Jack V. un homme de 72 ans résidant à Toul (Meurthe-et-Moselle) a comparu lundi 25 devant le tribunal correctionnel de Nancy pour atteintes sexuelles sur ses filles. L'affaire a démarré quand l'une d'entre elle a porté plainte en 2010. Elle avait 23 ans et a décrit des faits commencé quand elle n'en avait que cinq comme le rapporte L'Est républicain.

Aux forces de l'ordre elle décrira une jeunesse sous la coupe d'un père aux tendances incestueuses: des attouchements dans le bain dès l'enfance, une nudité forcée dans la maison à dix ans, et le visionnage d'un film porno pour ses 13 ans. Le tout entrecoupé de nombreux souvenirs du père se masturbant, s'exhibant sans gêne.

Lire aussi - Chartres: le routier "pédophile prédateur" assure être "amoureux"

Elle finira par parler après avoir recueilli les confidences de sa sœur de 14 ans qui lui a expliqué que le père lui imposait également de regarder en sa compagnie des films X. La troisième sœur finira par faire remonter des faits similaires.

A la barre, l'accusé admet être "un monstre" avant de se raviser immédiatement: "J’admets être un exhibitionniste mais je n’ai jamais touché mes filles". L'avocat des filles (et de la mère) décrira un homme qui "ne pleure que sur son propre sort" et qui est "malin et vicieux". L'accusation, elle, parlera d'un individuau "fonctionnement totalement pervers et cela depuis très longtemps".

Lors de l'enquête, sa plus proche famille qui l'a côtoyé tout au long de sa vie décrira l'homme comme un pervers sexuel. Ses sœurs déclareront avoir été violées dans leur enfance par ce frère incestueux. Quant à sa première épouse, elle expliquera avoir été régulièrement battue à coups de câbles électriques. Ces faits, étant prescrit, n'ont pas pu faire l'objet d'une poursuite judiciaire.

Voir aussi: Un violeur zoophile jugé pour avoir imposé des relations sexuelles à un bœuf

Même le fils de l'accusé n'aura aucun mot pour défendre son père qu'il n'hésite pas à décrire comme "un pédophile" doublé de penchants zoophiles.

Le septuagénaire sera finalement condamné à trois ans de prison ferme, une sanction allant au-delà des requisitions.

Le septuagénaire était poursuivi pour des actes commis sur ses trois filles.

Commentaires

-