Pédophilie féminine: la nounou accusée de viols répétés sur un petit garçon

Perversion

Pédophilie féminine: la nounou accusée de viols répétés sur un petit garçon

Publié le :

Mardi 22 Mai 2018 - 10:22

Mise à jour :

Mardi 22 Mai 2018 - 10:30
La justice suisse fait face à un cas rare et sensible: une cour doit juger une femme de 37 ans accusée d'avoir violé un petit garçon pendant plusieurs années. Elle aurait forcé sa victime à la pénétrer, plusieurs fois par semaine.
© Brendan Smialowski / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'est une affaire sordide et un cas plutôt rare qui agite la justice suisse. Dans cette affaire de pédophilie jugée devant un tribunal de Lausanne, c'est bien une femme qui se retrouve dans le box des accusé. La suspecte, une ressortissante brésilienne, est accusée d'avoir violé pendant deux ans le petit garçon qu'elle était chargée de garder. Les sévices avaient lieu parfois jusqu'à quatre reprises la même semaine, selon les aléas de la garde.

En 2016, le petit garçon âgé de neuf ans reçoit dans son école un cours de prévention sexuelle à destination des enfants. Lors de la classe, il explique à l'intervenante que sa nounou l'a déjà "agressé". Les autorités scolaires puis la police sont prévenues. Et l'horreur éclate au grand jour.

Le petit garçon explique qu'entre l'âge de quatre et six ans, sa nounou qui le gardait, s'allongeait sur le lit parental et le forçait à venir coller ses organes génitaux entre ses jambes et de se frotter. Elle aurait maintenu les fesses de l'enfant pour forcer la pénétration. A la fin de l'acte pervers, elle envoyait l'enfant à la douche et rangeait la chambre selon la victime présumé.

Voir aussi - "La France a un incroyable talent": un ancien candidat soupçonné d'actes de  pédophilie

La nounou niera les faits qui lui seront reprochés avant de finir par craquer face aux expertises psychiatriques montrant que les propos de l'enfant sont crédibles. La femme, 37 ans et jeune mariée, finira par admettre les faits mais dément que ces actes se soient finis par des pénétrations.

Le procureur a requis contre l'accusé dix ans de prison ferme. Le verdict est attendu pour vendredi 25.

La nounou est dans le box des accusés.


Commentaires

-