Pédophilie: une communauté religieuse française au centre d'une vaste enquête

Pédophilie: une communauté religieuse française au centre d'une vaste enquête

Publié le :

Mercredi 02 Mai 2018 - 12:55

Mise à jour :

Mercredi 02 Mai 2018 - 13:07
La communauté religieuse traditionaliste de Riaumont (Pas-de-Calais) est au centre d'une vaste enquête sur des faits de pédophilie, selon "Le Point". La mise en examen de l'un de ses prêtres en 2017 s'intégreraient dans l'audition de centaines de personnes dans plusieurs pays.
© FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

S'achemine-t-on vers un nouveau scandale de pédophilie de grande ampleur au sein de la communauté catholique de France? Selon Le Point, une vaste enquête serait en cours concernant les agissements d'au moins un prêtre au sein de l'Institut de Riaumont, communauté religieuse traditionnaliste située à Liévin (Pas-de-Calais).

Selon l'hebdomadaire, la mise en examen en 2017 d'Alain H. "père prieur, et pilier de la communauté depuis les années 80" aurait conduit les enquêteurs vers une affaire de grande ampleur. Dans la plus grande discrétion, ce sont ainsi quelques 200 témoins et victimes potentielles qui auraient été entendus en France mais aussi dans d'autres pays, du Viet Nam au Canada. La première plainte pour viol aurait été déposée en 2013.

D'autres suspects seraient passés par l'institut et certains auraient rejoint d'autres communautés un peu partout en France. Une situation qui, ajoutée à l'ancienneté de certains faits dénoncés, fait donc craindre que les agressions sexuelles -à supposer qu'elles aient bien eu lieu- ne se limitent pas à un seul établissement.

Voir: Agressions sexuelles et mauvais traitements dénoncés dans une école catholique du Cher

Le Point cite les témoignages de plusieurs anciens pensionnaires qui évoquent notamment un professeur chargé de l'infirmerie qui aurait eu une nette tendance à occulter les élèves sur tout le corps quel que soit le problème, de l'ampoule à la migraine.

Des faits qui font écho à une réputation déjà entachée de l'institut à la fois pour des suspicions d'agressions sexuelles que pour des mauvais traitements. En 2001, l'un des élèves, âgé de 14 ans, s'était pendu après avoir dénoncé des violences et des humiliations. L'enquête avait conclu à un non-lieu tout en relevant des méthodes "paramilitaires" et violentes.

Derrière cette affaire, c'est donc aussi la question de l'organisation de ces communautés religieuses repliées sur elles-mêmes qui se posent, les voix dissidentes peinant à passer les murs.

Comme d'autres communautés, celle de Riaumont ne dépend pas du Diocèse mais de la mouvance Ecclesia Dei, instaurée après le schisme lefebvriste afin de rapprocher les prêtres traditionnalistes du Vatican.

Un prêtre de la communauté religieuse de Riaumont a été mis en examen en 2017, soupçonné d'actes de pédophilie.


Commentaires

-