Peine de mort: le tueur au garrot exécuté, première sentence capitale en 2018 aux Etats-Unis

Peine de mort: le tueur au garrot exécuté, première sentence capitale en 2018 aux Etats-Unis

Publié le :

Vendredi 19 Janvier 2018 - 08:32

Mise à jour :

Vendredi 19 Janvier 2018 - 08:33
Anthony Shore, 55 ans, alias le tueur au garrot, reconnu coupable pour quatre meurtres dans les années 90, a été exécuté jeudi soir dans la prison texane où il était incarcéré depuis son procès en 2004. C'est la première peine de mort menée en 2018 aux Etats-Unis.
© / CA. DEPARTMENT OF CORRECTIONS/AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Celui que les Etats-Unis surnommaient le "tourniquet killer" (en français le "tueur au garrot") a été exécuté jeudi 18 au nord de Houston, au Texas, dans le centre pénitentiaire où il était incarcéré depuis son procès en 2004. Anthony Shore, 55 ans, a reçu l'injection létale et son décès a été constaté à 18h28 précisément. Il s'agit de la première exécution de l'année aux Etats-Unis.

Dans les années 90, il avait tué une fillette, deux adolescentes et une jeune femme d'origine hispanique selon le même mode opératoire: la strangulation. Mais ce n'est pas pour meurtre qu'il avait d'abord était arrêté.

Voir aussi: exigée par Trump, la peine de mort fédérale est rare

Ce père de famille, bien rangé, en apparence sans problème, a plaidé coupable pour agressions sexuelles sur ses propres filles et son ADN a été inscrit au fichier des délinquants sexuels. Mais ça, c'était à la fin des années 90.

Car ce n'est que quelques années plus tard qu'une correspondance ADN a été établie par les enquêteurs -grâce à des prélèvements effectués sous les ongles de sa victime- pour le viol et le meurtre d'une jeune femme d'origine hispanique, âgée de 21 ans: Maria del Carmen Estrada.

C'est ce crime-là qui lui a valu sa peine de mort. Mais en 2004, lors de son procès, Anthony Shore a aussi reconnu trois autres meurtres: celui d'une fillette de 9 ans, Diana Rebollar, et de deux adolescents de 14 et 16 ans, Laurie Tremblay et Dana Sanchez.

Le tueur en série avait d'abord accepté la sentence et attendait dans le couloir de la mort qu'elle ne tombe. Puis durant sa détention il avait brusquement changé de ligne de défense et effectué plusieurs recours pour repousser l'injection létale.

Aux Etats-Unis, 23 meurtriers avaient subi le même sort qu'Anthony Shore en 2017. Sept d'entre eux avaient été exécutés au Texas.

Dans les semaines qui arrivent, trois autres injections létales sont programmées. Toujours au Texas.

Un tueur en série a été mis à mort jeudi au Texas. Il avait tué une fillette, deux adolescentes et une jeune femme d'origine hispanique dans les années 90.


Commentaires

-