"Pends-toi": une jeune femme écope de quinze mois de prison ferme pour avoir poussé son petit ami à se suicider

"Pends-toi": une jeune femme écope de quinze mois de prison ferme pour avoir poussé son petit ami à se suicider

Publié le :

Vendredi 04 Août 2017 - 16:30

Mise à jour :

Vendredi 04 Août 2017 - 16:51
Pour la première fois au Massachussetts (Etats-Unis), une jeune femme a été jugée coupable d'avoir poussé son petit ami au suicide. Michelle Carter a écopé de deux ans et demi de prison dont 15 mois ferme pour "homicide involontaire" sur la personne de Conrad Roy.
©North Charleston/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'affaire est peu commune. Une jeune Américaine de 20 ans a été condamné jeudi 3 à cinq ans de prison ferme par un tribunal pour enfants de Taunton dans le Massachussetts pour avoir poussé son petit ami de l'époque à se suicider rapporte le New York Times.

Les faits remontent à juillet 2014 alors que les deux adolescents traversent une période difficile et sont tous les deux sous antidépresseurs. Conrad Roy, le jeune homme, fait alors part de sa volonté de mettre fin à ses jours à sa petite amie, Michelle Carter.

Au lieu de tenter de l'en dissuader, cette dernière va au contraire tout faire pour qu'il passe à l'acte et se suicide. Pendant plusieurs semaines, elle va lui envoyer des dizaine de textos à la teneur équivoque: "Il faut juste le faire", "Pends-toi, saute d'un immeuble, poignarde-toi, je ne sais pas, il y a plein de façons de faire", ou "Si tu le souhaites autant que tu le dis, tu dois le faire aujourd'hui".

"Tu m’as dit que tu voulais tout ça tellement fort. Mais je savais que tu n’allais pas essayer à fond. Je me sens tellement idiote… Tu as menti à propos de tout ça. Tu m’as dit que tu allais le faire, je pensais que tu voulais vraiment mourir. Mais visiblement ce n’est pas le cas. Je me sens trahie et stupide", lui avait-elle encore envoyé, sans remord.

Totalement désespéré, Conrad Roy finit par passer à l'acte le 12 juillet. Le jeune homme s'enferme dans sa camionnette sur un parking d'un supermarché près d'une pompe qu'il a utilisée pour remplir son véhicule de monoxyde de carbone. Comble de l'horreur, alors qu'il est en train d'inhaler le gaz toxique, enfermé dans sa voiture, il prend peur et passe un coup de fil à sa petite amie une fois sorti du véhicule. Froidement, Michelle Carter lui intime l'ordre de retourner dans le véhicule. Conrad Roy s'exécute et finit pas mourir d'asphyxie. Pendant toute la durée de son agonie, elle restera en ligne.

Michelle Carter a écopé de 15 mois de prison ferme. ©AFP

Cette conversation enregistrée a servi de preuve lors du procès de la jeune femme. Michelle Carter a finalement été condamnée à deux ans et demi de prison, dont 15 mois ferme, pour "homicide involontaire". Elle effectuera les mois restants de sa peine sous le régime de la liberté conditionnelle. Elle a décidé de faire appel et a obtenu du magistrat que l'exécution de la peine soit suspendue jusqu'à l'issue du procès en appel.

Cette condamnation est une première dans l'État du Massachusetts où aucune loi ne pénalise l'encouragement au suicide, encore plus quand la personne incriminée n'est pas sur les lieux du drame. Comme c'est d'ailleurs le cas en France également. 

Michelle Carter a poussé son petit ami au suicide par textos.


Commentaires

-