Perpignan: le quinquagénaire pédophile était amateur de photos pédopornographiques violentes et de comptines pour enfants

Perpignan: le quinquagénaire pédophile était amateur de photos pédopornographiques violentes et de comptines pour enfants

Publié le :

Vendredi 08 Septembre 2017 - 08:04

Mise à jour :

Vendredi 08 Septembre 2017 - 08:05
©Michael Coghlan/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le tribunal correctionnel de Perpignan a condamné mardi un homme de 55 ans pour détention d'images pédopornographiques. L'individu, visiblement à l'aise à la barre, présentait un profil particulièrement inquiétant par sa décontraction.

Un profil glaçant. C'est l'impression générale qu'a donné l'homme de 55 ans condamné mardi 5 par le tribunal correctionnel de Perpignan. Le quinquagénaire était en effet un amateur de photos représentant des actes pédophiles particulièrement violents et cruels. Ce qui visiblement ne lui posait aucun problème de conscience comme il l'a expliqué à la barre, dans le rapport qu'en a fait le quotidien local L'Indépendant.

L'homme avait en effet été arrêté quelques jours seulement après avoir téléchargé sur son ordinateur des clichés mettant en scène de jeunes enfants dans des postures perverses. Repéré en ligne par la police, les autorités ont procédé à l'arrestation du satyre et ont découvert sur son disque dur 243 documents tombant sous le coup de la loi, dissimulés dans un dossier portant le nom d'une célèbre marque de chocolat.

Au tribunal, le quinquagénaire visiblement décontracté se présentait sans avocat. Il estimait sans doute qu'il n'aurait aucun mal à convaincre la cour que ces téléchargements par centaines de photos d'enfants violés n'étaient rien d'autre que de la curiosité osant même des arguments douteux, comme lorsqu'il explique "que ce n’est pas parce que l’on regardait un western que l’on attaquait ensuite une diligence".

Le malaise était persistant lorsque le président du tribunal a fait remarquer que cet homme, en couple et dont les enfants étaient majeurs, semblait avoir un goût assumé pour les comptines musicales pour très jeunes enfants. L'homme l'admet volontiers expliquant qu'il apprécie beaucoup d'écouter seul dans sa voiture ce genre de musique. Le psychiatre chargé de l'examiner explique que le quinquagénaire est animé de pulsions sadomasochistes, mais sans volonté apparente de passer à l'acte.

Le tribunal a finalement condamné le prétendu "curieux" à 18 mois de prison ferme. Il sera en outre inscrit pour 10 ans au FIJAIS, le fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes.

L'homme assurait être seulement "curieux" malgré la violence des clichés téléchargés.

Commentaires

-