Perpignan: le retraité avait abattu 3 personnes au fusil de chasse

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Perpignan: le retraité avait abattu 3 personnes au fusil de chasse

Publié le 25/01/2016 à 11:28 - Mise à jour à 11:33
©Fayolle Pascal/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le procès d'un homme de 83 ans qui avait abattu trois personnes au fusil de chasse et tiré sur deux autres, avant de retourner son arme contre lui, en 2011, s'ouvre ce lundi à Perpignan. Le prévenu invoque pour sa défense l'amnésie partielle.

Folie meurtrière. Joachim Toro, 84 ans, comparaît à partir de ce lundi devant les Assises des Pyrénées-Orientales pour trois homicides volontaires et deux tentatives d'homicide. En 2011, il avait tiré au fusil sur deux jeunes femmes, dont l'une était sa maîtresse occasionnelle, avant de tuer un de ses voisins et deux agents municipaux dont le seul tort semble être d'avoir croisé sa route.

Ce drame sanglant s'est déroulé en moins d'une heure, le 3 mars 2011 à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales, tout près de Perpignan). Il était aux alentours de 15h30 lorsque Joachim Toro, 79 ans au moment des faits, a rencontré Halima Mostefa, 29 ans, et sa cousine sur une petite route discrète, située un peu à l'écart. Que se sont-ils dit? Les versions diffèrent, bien que des soupçons d'extorsion de fond planent alors que la jeune femme semble avoir monnayé ses faveurs auprès du retraité à plusieurs reprises, selon La Dépêche du Midi, mais une chose est sûre: le rendez-vous tourne au vinaigre et le vieil homme a alors ouvert le feu sur la voiture des deux femmes qui ont pris la fuite. Halima Mostefa a été blessée au bras.

C'est alors que l'accusé est reparti vers Rivesaltes, où il a abattu l'un de ses voisins, Michel Raspaud, 72 ans. Puis il a poursuivi sa route et croisé ses deux autres victimes, Jean Luc Joffre, 42 ans, et Philippe Abribat, 36 ans, qu'il a tués avec son fusil de chasse. Joachim Toro a ensuite rechargé son arme pour la retourner contre lui, pour se suicider. Le coup n'a toutefois pas été fatal, bien qu'il lui ait arraché une partie du visage. Il a été sauvé par les médecins.

Arrêté dans la foulée, Joachim Toro a soutenu aux enquêteurs avoir tiré par accident sur son voisin. Pour ce qui concerne les deux agents municipaux, il a invoqué, après moult revirements, l'amnésie partielle. Il est poursuivi pour trois homicides volontaires et deux tentatives, l'instruction n'ayant pas retenu la préméditation de ses actes.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Joachim Toro a abattu au fusil de chasse un de ses voisins et deux agents municipaux avant de tenter de se suicider.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-