Perpignan: pour bercer le bébé de sa compagne, il l'aurait mis dans la machine à laver

Perpignan: pour bercer le bébé de sa compagne, il l'aurait mis dans la machine à laver

Publié le :

Mercredi 15 Mars 2017 - 17:44

Mise à jour :

Mercredi 15 Mars 2017 - 17:55
Dans une laverie automatique à Perpignan (Pyrénées-Orientales), un bébé de 15 mois a été mis dans une machine à laver. La mère de l'enfant et son compagnon ont été placés en garde à vue et devaient être présentés ce mercredi à un juge.
©Sascha Kohlmann/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il doit répondre de ses actes devant la justice. Soupçonné d'avoir mis la fille de sa compagne dans un lave-linge, un jeune homme de 22 ans a été placé en garde à vue, de même que sa petite amie âgée de 19 ans. Les faits se sont déroulés le 11 mars dernier dans une laverie automatique à Perpignan (Pyrénées-Orientales). Ce jour-là, le beau père de la fillette de 15 mois l'aurait placée dans une machine à laver afin de la bercer. Il aurait alors fait tourner le tambour manuellement, sans fermer le hublot.

La mère de la petite fille et son beau-père l'ont ensuite emmenée aux urgences. Mais sur place, le personnel hospitalier a constaté des blessures suspectes (des rougeurs et des bleus). Les membres des urgences pédiatriques de l'hôpital ont alors alerté le procureur de la République, expliquant qu'elle avait probablement été victime de violences.

Interrogée par la police, la mère de l'enfant a dans un premier temps expliqué que la petite était tombée avant de revenir sur ses propos. Avouant les faits, elle a ensuite confié ne pas avoir dénoncé son compagnon par peur de représailles. Selon ses dires, il l'aurait menacé de mort. De son côté, le beau-père de l'enfant ne cesse de nier les faits qui lui sont reprochés. Il aurait expliqué aux enquêteurs avoir simplement voulu "bercer l'enfant".

Placé en garde à vue, le couple devrait être présenté à un juge dans la journée. L'homme pourrait être mis en examen pour "violences aggravées sur mineur" et sa compagne pour "non-assistance à personne en danger".

Ce fait divers n'est pas sans rappeler le drame qui avait eu lieu en 2011 à Germigny-l'Evêque, un petit village de Seine-et-Marne. Prénommé Bastien, un enfant âgé de trois ans avait été retrouvé mort. Pour le punir d’un mauvais comportement à l’école, son père l'avait placé dans un lave-linge. Il a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle. 

Mis dans une machine à laver, l'enfant avait des rougeurs et des bleus sur le corps.


Commentaires

-