Plédran: il commande de la drogue sur Internet et se fait livrer par... la douane

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Plédran: il commande de la drogue sur Internet et se fait livrer par... la douane

Publié le 22/05/2017 à 10:54 - Mise à jour à 11:08
©Jean-Christophe Verhaegen/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme résidant en Bretagne avait commandé des amphétamines sur Internet en janvier dernier, mais ce sont les douaniers qui lui ont livré le colis. Il a écopé d'un an de prison avec sursis.

L'idée semblait plutôt bonne mais elle s'est révélée plutôt désastreuse. En janvier dernier, pour se procurer des amphétamines, un père de famille breton de Plédran dans les Côtes-d'Armor a eu l'idée d'en commander directement sur Internet et de se faire livrer la drogue par colis. 

C'était sans compter sur un chien des douanes présent sur la plate-forme rennaise de la Poste. L'animal renifle le contenu prohibé du pli. Les douaniers décident alors de laisser l'enveloppe aller à destination, sous surveillance, pour interpeller son commanditaire sur le fait.

Une fois arrivé à destination, le paquet est ouvert par les autorités devant le destinataire, un homme dont la perquisition du domicile permettra de saisir 639 grammes de cannabis de même que le matériel nécessaire à sa culture. L’individu a au passage reconnu être un consommateur d’amphétamines, celles-ci ayant été commandées par ses soins sur la toile. De son propre aveu, il consommait cette drogue pour lutter contre "des problèmes de sommeil".

En effet, il s'était autodiagnostiqué "hypersomniaque" comme l'a expliqué son avocate au journal Ouest-France, et avait des difficultés à émerger du sommeil. Il se servait donc des amphétamines pour lutter contre cette affliction.

Passé en jugement vendredi 19, le suspect a été condamné à un de prison avec sursis. Il devra également verser une amende 2.826 euros, correspondant à la valeur de ce qui a été saisi, aux services des douanes. L'étude approfondie de ses deux téléphones portables a montré que l'homme ne s'est jamais adonné au trafic. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le suspect a été condamné à un de prison avec sursis.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-