Plusieurs surveillants agressés par un détenu islamiste à Fleury-Mérogis

Plusieurs surveillants agressés par un détenu islamiste à Fleury-Mérogis

Publié le :

Mardi 26 Mars 2019 - 20:46

Mise à jour :

Mardi 26 Mars 2019 - 20:49
© Philippe LOPEZ / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Trois surveillants pénitentiaires ont été agressés par un détenu condamné pour des fait sen lien avec le terrorisme islamiste, lundi 25  à la prison de Fleury-Mérogis. Une autre agression a eu lieu ce mardi.

Le Syndicat national pénitentiaire - Force ouvrière évoque des faits qui pourraient avoir été "inspirés" par l'agression à caractère terroriste contre des surveillants survenue le 5 mars dernier à Condé-sur-Sarthe. Trois surveillants de la prison de Fleury-Mérogis (Essonne)ont été blessés lundi par un détenu "TIS", c'est à dire incarcéré pour des faits en lien avec le terrorisme islamiste.

"Lors du retour promenade, suite à une suspicion, une fouille intégrale est ordonnée par le premier surveillant. Lors des injonctions en salle de fouille, le détenu a refusé d’obtempérer, puis s’est avancé vers le gradé en lui assenant plusieurs coups de poing au visage. De même dans son élan destructeur, il a également porté des coups de poing au niveau du visage des collègues venus en renforts", a rapporté le syndicat.

Le détenu a finalement pu être maîtrisé mais l'opération se serait avérée "délicate au regard de l’agressivité et de la détermination de ce forcené". Les trois surveillants ont été conduits aux urgences.

Voir: Prison -  les violences des détenus radicalisés se multiplient

Plusieurs cas d'agressions commises par des détenus radicalisés ont été rapportés depuis le début de l'année dans les prisons françaises. En dehors de celle de Condé-sur-Sarthe, celle-ci n'avaient pas été considérées comme des actes terroristes mais comme relevant du droit commun et du "quotidien" des prisons. Celle de Fleury-Mérogis semble s'inscrire dans cette logique, aucune revendication politique ou religieuse ne semblant être en question dans cette affaire.

Ce mardi, une autre agression a eu lieu dans la prison, cette fois-ci impliquant un détenu de droit commun. "Faisant l’objet d’une mutation de cellule programmée", selon FO, il aurait "foncé délibérément" sur un surveillant puis l'aurait "saisi par le cou" en lui portant des coups de poing, puis fait tomber avant de continuer à le frapper à coups de pied.

Déjà début 2018, une succession d'agressions mettant en scène des prisonniers connus pour leur radicalisation avait conduit les surveillants à un mouvement de grève.

Lire aussi:

Attaque à la prison de Condé: quatre détenus mis en examen

Hérault: des détenus lancent une cagnotte en soutien à leur surveillant

Le détenu qui a agressé trois surveillant serait incarcéré pour des faits relevant du terrorisme islamiste.

Commentaires

-