Pont-de-Beauvoisin: deux individus en garde à vue pour avoir accroché une tête de sanglier sur la porte d'une salle de prière musulmane

Pont-de-Beauvoisin: deux individus en garde à vue pour avoir accroché une tête de sanglier sur la porte d'une salle de prière musulmane

Publié le :

Mardi 25 Juillet 2017 - 12:49

Mise à jour :

Mardi 25 Juillet 2017 - 13:01
©Witt/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Deux individus ont été arrêtés lundi soir en Nord-Isère. Ils sont suspectés d'être à l'origine de la tête de sanglier qui a été clouée sur la porte d'une association musulmane à Pont-de-Beauvoisin, en Isère.

Deux individus ont été interpellés et mis en garde à vue lundi 24 au soir en Nord-Isère dans l'affaire de la tête de sanglier clouée sur la porte d'entrée du local appartenant à l'association musulmane du Juste Milieu (AJM) à Pont-de-Beauvoisin, en Isère rapporte France Bleu Isère.

Agés de 20 et 22 ans, les deux jeunes hommes étaient inconnus des services de police et de justice, ni décrits racistes, précise la radio locale. Les deux suspects disent "avoir renversé un sanglier sur la route après une soirée arrosée", selon France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. Ils auraient ensuite, sous l'effet de l'alcool, eu l'idée de dépecer la bête et de la clouer sur la porte de la salle de prière de Pont-de-Beauvoisin.

Leur garde à vue est à cette heure-ci terminée. Ils sont cependant convoqués au tribunal correctionnel de Bourgoin-Jallieu le 7 septembre prochain afin de répondre au chef d'accusation de "provocation à la haine raciale en raison de la religion", écrit Le Dauphiné Libéré.

Pour rappel, les faits s'étaient déroulés samedi 22. La tête sanguinolente du sanglier avait été découverte par les fidèles venus assister à la prière du matin. La communauté musulmane avait immédiatement déposé une plainte. De son côté, le maire de Pont-de-Beauvoisin avait "fermement condamné" cet acte et s'était dit "profondément attristé". L'enquête avait été confiée à la communauté de brigades de gendarmerie de Pont-de-Beauvoisin et Saint-Geoirs-en-Valdaine.

Deux individus ont été interpellés lundi dans l'affaire de la tête de sanglier clouée sur la porte d'entrée d'une salle de prière musulmane à Pont-en-Beauvoisin.


Commentaires

-