Pont-sur-Sambre: un garçon de 11 ans retrouvé pendu dans sa chambre par son frère de 21 ans

Pont-sur-Sambre: un garçon de 11 ans retrouvé pendu dans sa chambre par son frère de 21 ans

Publié le :

Lundi 21 Août 2017 - 06:54

Mise à jour :

Lundi 21 Août 2017 - 07:07
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le corps inanimé d’un enfant de 11 ans a été retrouvé dimanche par son frère pendu dans sa chambre à Pont-sur-Sambre dans le Nord. Une enquête a été ouverte.

C'est l'aîné de la famille qui a fait la macabre découverte. Un enfant de 11 ans a été retrouvé mort, pendu à son lit, à Pont-sur-Sambre dans le département du Nord, dimanche 20 au matin, relate France Bleu Nord.

C'est son frère de 21 ans qui l'a trouvé et a immédiatement appelé les pompiers qui sont rapidement arrivés sur place. Malgré tous leurs efforts, l'enfant n'a pas pu être sauvé. Les deux parents se trouvaient dans la maison au moment des faits. L'enfant a été découvert "pendu dans sa chambre à son lit", a fait savoir le parquet d’Avesnes-sur-Helpe (Nord). 

Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de Maubeuge pour tenter de faire toute la lumière sur ce tragique évènement. Une autopsie devrait avoir lieu dans les jours à venir afin de déterminer les causes exactes de la mort de l'enfant.

En attendant, le parquet informe qu’aucune piste n’est privilégiée pour le moment. Une source policière fait savoir que, par principe, les enquêteurs examineront une éventuelle "intervention d’un tiers".

Début mars, un adolescent de 14 ans s'était donné la mort et se défenestrant du 13e étage à Canteleu, près de Rouen en Seine-Maritime. Près d'un milliers de personnes avaient participé à une marche blanche en son hommage. Le suicide de cet enfant pourrait être lié à des faits de harcèlement scolaire.

On estime que près d'un millier d'enfants et d'adolescents se donnent la mort chaque année en France. Avec 15% du total des décès, le suicide représente la deuxième cause de mortalité chez les moins de 20 ans, loin derrière les accidents de la circulation, 40% du total des décès de cette classe d'âge.

Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de Maubeuge pour tenter de faire toute la lumière sur ce tragique évènement.

Commentaires

-