Pour "choquer" sa belle-fille qui "traîne sur Internet", il envoie une photo de son sexe

Pour "choquer" sa belle-fille qui "traîne sur Internet", il envoie une photo de son sexe

Publié le :

Mardi 14 Mai 2019 - 09:48

Mise à jour :

Mardi 14 Mai 2019 - 10:40
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme de 41 ans a été envoyé en détention provisoire dans l'attente d'une expertise psychiatrique: le suspect a envoyé une photo de son sexe à sa belle-fille de 12 ans pour la "choquer", estimant qu'elle a des pratiques "limites" sur Internet. 

C’est une affaire à la justification pour le moins étrange que devait juger le tribunal, qui a finalement décidé de reporter l’audience: à la barre, un homme de 41 ans accusé d’avoir envoyé à la fille de sa compagne, âgée de 12 ans, une photo de son sexe. Mais le suspect l’assure, il ne s’agissait là que d’une mise ne garde visant à "choquer" l’adolescente.

Comme le rapporte le journal Le Progrès, l’homme âgé de 41 ans héberge sa nouvelle compagne et la fille de cette dernière dans son logement de Firminy dans le département de la Loire. Après l’envoi de cette photo salace, il est renvoyé en comparution immédiate lundi 13.

L’homme reconnaît certes les faits mais assure que son geste avait une motivation "pédagogique": "À la base, j’ai fait ça dans le but de la choquer. C’est une ado, elle traîne sur Internet". Et la défense de son côté va même assurer que la mère de la jeune fille n’était pas en désaccord avec le procédé: "Il a décidé, en accord avec la maman, d’envoyer ces photos pour faire réagir la jeune fille, qui se livre à des pratiques «limites» sur internet".

Lire aussi: Ivre, agressif et armé d'un couteau, il exhibe son sexe devant deux prêtres

Les juges ont cependant considéré qu’en l’état de l’affaire, la comparution immédiate ne pouvait pas avoir lieu. Ils auraient souhaité avoir accès à une expertise psychiatrique de l’accusé et de la victime, elle, n’avait pas d’administrateur désigné pour la représenter.

La justice a cependant décidé que, dans l’attente du procès, le quadragénaire serait placé en détention préventive. Il est donc parti en prison en attendant la nouvelle audience qui aura lieu en juin.

Voir aussi:

Il finit aux urgences après un garrot trop serré au sexe

Toulouse: il attaque une retraitée, armé d'un couteau et le sexe à l'air

L'homme a été placé en détention provisoire dans l'attente de son procès.

Commentaires

-