Pour plaire à sa fille, il tue son ex et se donne la mort

Pour plaire à sa fille, il tue son ex et se donne la mort

Publié le :

Samedi 13 Octobre 2018 - 11:39

Mise à jour :

Samedi 13 Octobre 2018 - 11:42
© Brendan Smialowski / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La justice américaine a inculpé de meurtre une femme de 35 ans, accusée d'avoir demandé à son père de 77 ans de tuer son ex-mari. Le septuagénaire, qui s'est suicidé, était atteint d'un cancer en phase terminale.

C'est une histoire criminelle inédite sur fond de drame familial que doit examiner la justice américaine. Elizabeth Kilgore, 35 ans, a été inculpée de meurtre mardi 9 par un tribunal pour le meurtre de son ex-mari. Meurtre qui a pourtant été commis par son père. La justice soupçonne en effet que la jeune femme ait demandé à son père, en phase terminale d'un cancer, de lui faire cette dernière "faveur" avant de mourir.

L'affaire débute le 7 septembre au petit matin, de manière particulièrement brutale. Un certain Lance Kilgore est abattu alors qu'il est en train de faire le plein de sa voiture dans la ville d'Osceola dans le Missouri. Son meurtrier, un vieil homme de 77 ans, lui tire dessus sans dire un mot avant de se suicider immédiatement d'une balle en pleine tête. La police va rapidement découvrir que le meurtrier est l'ancien beau-père de sa victime.

L'enquête va alors rapidement suspecter Elizabeth, en conflit avec son ancien époux pour la garde de leurs enfants. Et le scénario avancé est particulièrement sordide: père et fille était brouillés –elle accusait son père d'être responsable du suicide de son frère– mais le père voulait à tout prix se réconcilier. Et pour cause: atteint d'un cancer en phase terminale, sans possibilité de rémission, il ne lui restait que peu de temps à vivre. Les enquêteurs soupçonnent donc que sa fille aurait accepté de se réconcilier… mais en lui demandant de tuer son ancien mari. Un acte criminel sans doute "acceptable" pour celui qui voulait regagner l'amour de sa fille.

Voir aussi - Mexique: un couple avoue le meurtre de 20 femmes

La thèse parait d'autant plus crédible qu'Elizabeth Kilgore n'en serait pas à sa première tentative comme le rapporte la presse américaine (voir ici). La trentenaire, ancienne gardienne de prison, a été renvoyée de son poste en août, quelques jours avant le meurtre: elle est accusée d'avoir proposé à deux détenus de l'aider à tuer son ancien mari.

La justice américaine a estimé qu'elle devait être jugée comme une meurtrière, son rôle de commanditaire absente au moment du meurtre ne minorant pas sa responsabilité dans le crime. Elle sera de nouveau entendue par la justice mercredi 17.

Lire aussi:

Un adolescent accusé de tentative de viol et de meurtre sur une fillette de 10 ans

Un policier blanc de Chicago reconnu coupable du meurtre d'un jeune Noir

L'ex-mari a été abattu par son ancien beau-père.


Commentaires

-