Pour voler le bébé, elle avait éventré la femme enceinte: 40 ans de prison

Pour voler le bébé, elle avait éventré la femme enceinte: 40 ans de prison

Publié le :

Vendredi 17 Novembre 2017 - 14:58

Mise à jour :

Vendredi 17 Novembre 2017 - 15:04
Elle avait poignardé à mort puis éventré une de ses amies d'enfance enceinte pour lui voler son bébé. L'américaine Ashleigh Wade a été condamné mercredi à 40 ans de prison par un tribunal de New York.
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un crime particulièrement horrible. L'américaine Ashleigh Wade a été reconnue coupable d'avoir poignardé à mort puis éventré Angelikque Sutton, mercredi 15 par un tribunal de New York. Détail sordide: elle a agi pour voler l'enfant à sa victime, qui était enceinte, et a extrait le bébé de l'utérus.

Les faits remontent à novembre 2015. Ce jour-là, Angelikque Sutton (22 ans), la victime, devait se marier et son amie, Ashleigh Wade (24 ans), la meurtrière était bien évidement de la partie. Les deux jeunes femmes qui s'étaient un peu perdues de vue mais se connaissaient depuis leur plus tendre enfance avaient renoué grâce aux réseaux sociaux. Ashleigh avait recontacté Angelikque prétextant qu'elles étaient toutes deux enceintes et lui proposant d'aller faire du shopping pour leurs futurs bébés ensemble, relate le New York Post.

Sauf qu'Ashleigh mentait. Racontant partout qu'elle attendait un heureux événement -ce qu'elle croyait vraiment, selon un médecin- la jeune vingtenaire s'est finalement retrouvée acculée. Au point d'envisager le pire et de passer à l'acte. Ce triste jour de novembre elle a ainsi asséné une cinquantaine de coups de couteau à sa victime et finit par lui ouvrir le ventre pour y prendre le bébé qui finissait de grandir. Angelikque n'a pas survécue.

"Ces actions n'étaient pas impulsives, elles ont été soigneusement planifiées et étudiées", a déclaré la juge pendant le procès. Puis d'ajouter: "la coupe de l'utérus avec précision montre qu'elle a étudié comment rechercher et tuer Angelikque".

Car l'enfant a survécu. En pleine forme (source), la petite Jenasis, deux ans, était même là pour le procès. Soigneusement peignée et avec son petit cartable rose, elle était accompagné de son père. "Je suis simplement heureux que nous ayons la justice, je suis heureux" a déclaré cet homme d'Eglise après l'énoncé du verdict: 40 ans de prison, dont 25 pour meurtre et 15 pour enlèvement. Le prix de deux vies.

La meurtrière a écopé de 40 ans de prison pour son crime particulièrement atroce.


Commentaires

-