Prison avec sursis pour Franck Sinisi (ex-FN) qui voulait "récupérer les dents en or" des Roms

Prison avec sursis pour Franck Sinisi (ex-FN) qui voulait "récupérer les dents en or" des Roms

Publié le :

Mardi 28 Novembre 2017 - 19:48

Mise à jour :

Mardi 28 Novembre 2017 - 19:50
Franck Sinisi a été condamné mardi à Grenoble à deux mois de prison avec sursis. Cet élu municipal de Fontaine avait déclaré en février dernier vouloir "récupérer les dents en or" des Roms pour "les nourrir et les loger".
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il voulait "récupérer les dents en or" des Roms pour "les nourrir et les loger". Franck Sinisi, élu municipal d'extrême droite de Fontaine en Isère, a écopé ce mardi 28 de deux mois de prison avec sursis pour "incitation à la discrimination ou à la haine raciale".

Le Dauphiné Libéré précise que l'ancien membre du Front national a également écopé d'une peine de quatre ans d'inéligibilité et 2.000 euros d'amende.

Il avait tenu ses propos en février 2017 lors d'une réunion publique du conseil municipal de la commune, en banlieue de Grenoble, où il a été élu sous les couleurs du parti du Marine Le Pen. "Concernant les Roms", avait-il dit au cours d'un débat houleux, "pareil, dans ce cas-là, pour les loger, il peut y avoir un autofinancement, il suffit au niveau de la Métropole d'investir, de leur payer des dentistes".

Lire aussi: Propos haineux sur les Roms: Jean-Marie Le Pen de nouveau condamné

Et de poursuivre: "Oui, je m'explique, de leur payer des dentistes, de leur mettre des dents nickel, de récupérer leurs dents en or, je pense que juste ça, ça leur permet de se nourrir et de se loger".

A la barre, Franck Sinisi a tenté de minimiser ses propos, évoquant une "blague". "Je continue à dire qu'il y avait un brin d'humour réaliste dans mes propos, qu'ils n'avaient rien à voir avec la guerre", a-t-il expliqué, faisant référence aux dents en or arrachées par les nazis sur le corps des victimes des camps de concentration et d'extermination." Je ne savais pas ce qui s'était passé pendant la Seconde Guerre mondiale avec les Juifs", s'était défendu l'élu de Fontaine. Et d'ajouter: "Je n'ai rien contre les étrangers, moi-même je suis d'origine italienne".

Exclu du Front national après ses propos, Franck Sinisi garnit désormais les rangs de l'organisation d'extrême droite Civitas.

Franck Sinisi a été condamné à deux mois de prison avec sursis.


Commentaires

-