Procès Baupin: Emmanuelle Cosse défend son mari et tacle Cécile Duflot

Procès Baupin: Emmanuelle Cosse défend son mari et tacle Cécile Duflot

Publié le :

Vendredi 08 Février 2019 - 07:24

Mise à jour :

Vendredi 08 Février 2019 - 07:29
© Jacques DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Emmanuelle Cosse a défendu son mari Denis Baupin jeudi 7 lors du procès en diffamation contre la presse et les femmes qui l'accuse. Une audience marquée par les larmes de Cécile Duflot. 

 

Les larmes de Cécile Duflot n'ont pas ému Emmanuelle Cosse. Jeudi, au tribunal où Denis Baupin attaque la presse en diffamation ainsi que ses accusatrices, Emmanuelle Cosse est montée à la barre pour défendre son mari, accusé par plusieurs femmes d'agression sexuelle et de harcèlement. L'ancienne ministre du Logement a reconnu que Denis Baupin était un "séducteur" mais en aucun cas un "harceleur".

"Denis Baupin n'est pas l'homme que d'autres vous décrivent ici", a-t-elle martelé. Et de poursuivre: "certes, il envoyait des messages de séduction à certaines femmes, parfois immatures et infantiles mais ce n'est pas un prédateur". Emmanuelle Cosse a affirmé que son mari était un individu non-violent, voire inhibé lorsqu'il est confronté à la violence.

Lire aussi - Affaire Baupin: Cécile Duflot raconte une "agression", en pleurs

Offensive, l'épouse de Denis Baupin s'est montré particulière dure envers Cécile Duflot qui ventait de livrer, en larmes, le témoignage de son agression par l'ancien vice-président de l'Assemblée nationale en mai 2008 à Sao Paulo. "Je ne suis pas venue ici, comme d’autres, avec des larmes et de la fragilité", a lâché Emmanuelle Cosse, rapporte Libération. "Ce qui m’étonne, si vraiment mon époux lui a fait du mal à elle et à d’autres femmes, c’est la durée de notre histoire, une amie m’aurait dit que mon homme est dangereux", a-t-elle expliqué. Et de s'interroger: "Pourquoi elle est venue à la maternité lors de la naissance de mes enfants? Pourquoi elle est venue à notre mariage? Pourquoi elle venait chez nous?".

Denis Baupin a également reçu le "soutien" de de Dominique Voynet, l'ancienne secrétaire nationale des Verts. "Je suis féministe et je n’ai aucune inclinaison à mettre en doute la parole des femmes. Mais c’est faux de dire que tout le monde était au courant de son comportement. (…) Je n’ai jamais eu vent de contraintes ou de comportements par lesquels Denis Baupin aurait exercé de la force ou de la ruse à l’encontre de qui que ce soit", a-t-elle expliqué devant de la cour. Avant de lâcher une formule polémique: "Peut-être que Baupin a commis des gestes déplacés, mais est-ce que ça valait cette mort sociale? Il aurait violé des handicapés, ça n’aurait pas été pire dans les médias".

Le procès est prévu jusqu'à ce vendredi 8.

Voir:

Quand le procès des médias devient une charge contre Denis Baupin

Affaire Baupin: Plenel défend "l'enquête minutieuse" de Mediapart

Affaire Baupin: début du procès en diffamation intenté par l'ex élu

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :


Emmanuelle Cosse est montée à la barre pour défendre son mari, Denis Baupin.

Commentaires

-