Procès Merah: "j'ai confiance en la justice" affirme la mère de Myriam, 8 ans, abattue par le terroriste (vidéo)

Procès Merah: "j'ai confiance en la justice" affirme la mère de Myriam, 8 ans, abattue par le terroriste (vidéo)

Publié le :

Jeudi 02 Novembre 2017 - 14:47

Mise à jour :

Jeudi 02 Novembre 2017 - 15:08
Yaffa Monsonégo s’est exprimée pour la première fois depuis la mort de sa fillette, Myriam, en mars 2012 sous les balles de Mohamed Merah. Elle a expliqué à BFMTV avoir "confiance en la justice française".
©Capture d'écran BFMTV
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Elle n'avait pas pris la parole de puis la mort de sa fille. Yaffa Monsonégo, mère de la petite Myriam assassinée à 8 ans par le terroriste Mohamed Merah dans l'enceinte de l'école Ozar Hatorah le 19 mars 2012, a choisi de s'exprimer en attentat le verdict dans le procès du frère du djihadiste, Abdelkader.

Très émue, elle a raconté à BFMTV ce jeudi 2 les derniers souvenirs qu'elle a de sa fille dans un témoignage déchirant. "C'est la seule fois où je l'ai laissée partir avec son père (le directeur de l'établissement, NDLR) à l'école. Je l'ai accompagnée dans la voiture, c'est sûr que je l'ai embrassée, je lui ai dit +au revoir+, je ne croyais pas que ça allait être la dernière fois", a-t-elle expliqué. Elle vit toujours à proximité des lieux du massacre et a confié tout la difficulté que cela représentait au quotidien: "Je n'arrive pas à ouvrir le portail (de l'école). Je ne peux pas faire le code pour entrer. Et des fois, je peux attendre une demi-heure jusqu'à ce que quelqu'un vienne et m'ouvre la porte".

Si elle a choisi de ne pas assister au procès tant il aurait été un moment difficile pour elle, elle assure: "Je fais confiance à la justice française et j’espère qu’ils (les juges) vont faire leur travail mais moi ça va pas me ramener ma petite".

Et de conclure: "Je ne veux pas qu’on les oublie. C’est pas le nom des assassins, c’est ceux des victimes dont il faut se souvenir".

Le verdict du procès est attendu ce jeudi dans la soirée. L’avocate générale a demandé les peines maximum: la réclusion criminelle à perpétuité pour Abdelkader Merah et 20 ans de prison pour Fettah Malki.

Yaffa Monsonégo a livré un témoignage déchirant à BFMTV.


Commentaires

-